AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Les noirs appuient sur la pendule et les blancs jouent [Finie]

 :: Avant de débuter :: Présentations :: Fiches validées Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
SHSL Chessmaster
Messages : 115
Date d'inscription : 21/10/2016
Age : 15
Localisation : Terre
On peut translater cette phrase célèbre du début de chaque tournoi d'échecs (le titre) dans la vie... Vous êtes les blancs. La mort est les noirs. La mort déclenche le début de la partie... La plupart du temps, elle y met fin.
Bonne lecture.

mon avatarKasparKoff

KasparKoff


"La personnalité se retrouve dans le style de jeu."
Rivière.

  • prénom(s)KasparKoff
  • nom???
  • sexemasculin
  • âge16 ans
  • date de naissance???
  • nationalité???
  • SHSLChessMaster
  • groupe sanguinAB+
  • statutétudiant
mon avatar

caractère


→ Ses émotions : Ses parents ont été pour Kasparkoff. Mais ils n'ont en même temps jamais été. Pour la simple raison qu'ils s'en aient passée sans en avoir le choix. Ainsi il ne veut pas leur laisser le choix non plus d'un possible retour vers eux. Mon personnage n'a aucun affect pour ses parents biologiques. Il n'a de sentiments pour aucun humain sur terre. C'est bien là son plus gros problème. Il éprouve des sentiments sans en avoir la notion. Il est encyclopédie, machine à calculer, philosophe, sportif abérant, mais n'a aucun lien solide en terme de sentiment, il est un enfant à ce niveau. La honte est un sentiment, pour lui les sentiments sont, de manière logique la faiblesse d'un humain. Il vise la perfection, il s'efforce donc de ne pas avoir de sentiment.
→Son rapport à la mort : La chute de Karpakoff est éventuelle, il la prend en compte. Mais il n'a peur de la mort que pour une chose. Ne pas terminer la partie d'échecs en cours. Même si on peut considérer que cela représente la chute du roi, la partie pour la survie au sein de l'école ne doit pas se terminer de cette façon. Et puis après tout… quand l’homme est, il n’y a pas la mort, quand la mort est il n’y a plus l’homme. Pourquoi avoir peur de quelque chose qu’on ne rencontrera jamais ?

→Aime : La logique, la cohérence, les mystères, les nouvelles situations, faire des ricochés dans l'eau trouble, les chaises, les roues et les bouteilles vides, les murs...

→N’aime pas : Les tables, Exprimer ses sentiments, les gens avec une voix aigue, le hasard, l'égoïsme, l'hypocrisie, la défaite.

Comment réagirait-il, cependant, dans une situation où son statut d'infériorité est constamment rappelé, lui qui vise constamment la perfection, la victoire ?
Tout d'abord, il apprend. Il rationalise, calcul, analyse, corrige, observe, apprend et recommence le cycle jusqu'à la victoire. Il demande une revanche. Jusqu'à la victoire. Il lui faut 3 victoires consécutives pour estimer dominer.
En cas de refus de revanche, il estime ne pas avoir perdu réellement puisque son adverse lui refuse la revanche. Il conclut la plupart du temps que son adversaire à peur de perdre. Parfois, le timing rend justes les choses impossibles, dans ce cas, il réitère sa demain plutard. Mon personnage déteste perdre. Mais il apprend de chaque défaite. Il sait qu'il doit passer par là pour gagner. Il aime apprendre. En cela, la défaite n'est jamais totale. Puisqu'elle permet la victoire.

Peut-il se retrouver profondément blessé, frustré, etc. Dans une situation où la victoire lui semble inatteignable ?
Cette situation n'existe pas. Seule la mort peut lui imposer cela. Et mon personnage a une phrase qu'il apprécie.
Raphaël Enthoven a écrit dans son livre : La philosophie : Un jeu d'enfant :

"Au fond, on va tous à la catastrophe, mais on y va moins vite quand on accepte d'y aller."
mon avatar

physique


Poids : si KasparKoff est un joueur intellectuel, il est loin d'être négligeant avec son corps. Un corps sain dans un esprit sain. Ainsi, sa grande taille (1m98) suit avec sa corpulence, (près de 90 kilos de muscles pour le quarantième de graisses, sans le poids des os et des organes).
Sortons de la précision pour aller dans le général.
Kasparkoff a les cheveux noirs profonds, de taille identique à ceux de la photo de profil, les yeux violets également. Lorsqu'il réfléchit, il lève yeux au ciel comme pour regarder un schéma qui prend la forme de ses idées. Ce schéma bouge et évolue en fonction de l'évolution intellectuelle de sa pensée.
À chaque seconde, KasparKoff effectue une contraction de la mâchoire qui fait ressortir le muscle de celle-ci. Toujours habillées d'un suite à capuche, ses tenues sont toutes constituées uniquement en monochrome de bleus diamants, rouges sang ou jaunes or.
Lorsqu'il est assis, il plie les genoux sur sa chaise, comme sur tout support où  il est assis. Toujours calme, il contrôle ses émotions de manière déconcertante, Il est très facilement approchable en société bien que vigilant et toujours sur ses gardes en face-à-face, tout en étant souriant et gentil. Il adore rendre service, mais n'est pas dupe, et n'aime pas qu'on abuse de lui, comme toute personne pense-t-il... Il a les sourcils fins, pas forcément très musclé en apparence car il ne laisse quasiment pas de peau en contact direct avec l’air. On devine aisément aux formes de ses vêtements aux niveaux de ses épaules, de son torse ainsi que de ses abdos les muscles qui s’y cache. Malgré son poids, il est très habile et assez rapide.
mon avatar

histoire et compétences



Abandonné devant un temple de moine Shaolin à la naissance, Kasparkoff n'a pas de famille, très vite Kasparkoff été initié à la philosophie, au combat, à l'endurance, à la force de l'esprit. Un jour, alors que Kasparkoff était témoin de la trahison d'un élève particulièrement doué dans l'art martial qu'on enseignait dans ce monastère (un mélange de Kung Fu shaolinien et de Krav Maga, Le Xiang Fu), KasparKoff resta surpris par la paralysie soudaine des membres du traître. Celle-ci survenu après l'arrivée de son professeur particulier. Ce moine qui fut son tuteur l'initia notamment au jeu d’échecs. Autodidacte efficace, Kasparkoff participa à son premier tournoi à l’âge de neufs ans. Ainsi, par chance il eut l’immense honneur d’être tiré au sort pour passer une heure avec le tenant en titre mondiale. Néophilius Gragriche IIIème du nom tenant du titre de champion du monde des échecs depuis 18 ans maintenant avec un élo à 3866. GMIU (Grand-Maître International Ultime). Kasparkoff l’explosa une fois avec les blancs, deux fois avec les noirs, ce fut caché par les médias. Après cela, Kasparkoff battu l'ordinateur américain mis au point par la NASA Houdini D-Wave X49.3, l'ordinateur à processeur quantique le plus développé dans le domaine des échecs. Kasparkoff préside aujourd'hui le monde des échecs tout en se perfectionnant dans tous les domaines possibles, étant obsédé par l'accomplissement irréalisable et orgueilleux de son être comme être parfait.

À propos de sa situation d’orphelin :
Kasparkoff a appréhendé cela comme toute chose, avec calme et stoïcité.

Ses parents :
Karpakoff ne sait rien de ses parents.

Pour quelles raisons ses parents l'ont-ils abandonné ? Kasparkoff le sait-il, ou bien n'a-t-il même pas cherché à le savoir ?

Je laisse mon personnage vous répondre avec son sarcasme légendaire. Notez bien que c'est lui qui répond.

-Bonne question, ou plutôt... Mauvaise question... Enfin bref, question inutile et inintéressante. Pour quelle(s) raison(s) Kasparkoff pourrait apporter le moindre intérêt à deux êtres qui on laissait Kasparkoff lui-même derrière eux ? Un être, à l'époque, si faible et inoffensif derrière eux ? Alors qu'eux-mêmes étaient bien plus forts et intelligents que Kasparkoff a cette époque.
Question stupide, logique annihilante.

Compétences :
- Excellent en stratégie.
- Excellent en logique et calcul.
- Excellent self-control.
- Très bonne intuition psychologique.
- Adroit, agile et rapide en Xiang Fu.
- Compétences pour être leader.
- Regard puissant.

hors jeu

"La victoire est brillante, mais l'échec est mat."
Coluche.


Perso : Thomas, 20 ans, étudiant un 1ère année de MIASHS.
Je ne souhaite pas en dire plus... pour le moment.
(problème de vie privé avec un ancien joueur)
.
©linus pour Epicode
Sam 17 Déc - 19:27
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://danganronparpg.forumactif.com
Directrice
Messages : 518
Date d'inscription : 30/09/2016
Notre premier étudiant "rationnel" ! Le contenu demandé est là, et même plutôt très développé. J'apprécie toutes les références, il y a des citations que je ne connaissais pas, comme celle d'Enthoven. Il y a des touches créatives que j'aime bien, notamment sur la technique d'art martial pratiquée ou le nom du GMI qui est assz humoristique.

Ton personnage peut avoir des développements très intéressants. La fiche appuie beaucoup sur les forces de ton personnage, donc j'attends de voir comment le RP va développer sur ses faiblesses, son passé, lui trouver des aspects "anormalement normaux" ou, pourquoi pas, un potentiel humoristique.
Attention aux fautes ! Very Happy

Tu obtiens une première validation de ma part !
Dim 18 Déc - 18:17
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Rectrice du Ponant
Messages : 255
Date d'inscription : 09/11/2016
Et tu ne dois pas attendre longtemps car la voici, la voilà, ta vali..... Pardon ta validation finale
Tu es donc accepté à l'Académie et tu aurais tout intérêt à RP, au moins histoire qu'on ait pas lu ton ramassis de KasparKofferies pour rien....¬¬

Tu recevras donc un MP de Robot Staff sous 48h non-remboursable et non-échangeable, bonne Chance pour la suite.

*pousse KasparKoff dans le RP*
Dim 18 Déc - 18:23
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hyper Danganronpa RPG :: Avant de débuter :: Présentations :: Fiches validées-
Sauter vers: