AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

The Echo in the Mirror ♦ Shiori

 :: Avant de débuter :: Présentations :: Fiches validées Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
SHSL Policière Scientifique
Messages : 101
Date d'inscription : 29/12/2016
Age : 117
mon avatar詩織, 警死

shiori, keishi

Walk, don't live behind any regrets

  • prénom(s)shiori
  • nomkeishi
  • sexeféminin
  • âge16 ans
  • date de naissance10 décembre
  • nationalitéjaponaise
  • SHSLpolicière scientifique
  • groupe sanguinO+
  • statutétudiante
mon avatar

caractère

Shiori.
Quand tu la croises dans le couloir, elle a l’air sérieuse et peut-être de méchante humeur quelques fois… Mais si tu lui adresses la parole dans ces moments-là, elle va soudainement revenir à elle, surprise, et réagir comme celle qu’elle est normalement.
A savoir, une jeune fille timide et réservée qui ne sait jamais où se mettre, et est assez maladroite dans ses relations aux autres.
Globalement, Shiori sait comment fonctionnent les autres entre eux. Elle ne sait juste pas comment ils pourraient agir envers elle. Elle a tendance à se dévaloriser souvent, et quand on lui dit de ne pas le faire, elle panique. Malgré tout, elle aime qu’on la félicite pour ce qu’elle fait, c’est le seul moyen pour qu’elle soit fière d’elle.
La blondinette est également hyper émotive. Elle passe du rire aux larmes rapidement, sans vraiment que l’on comprenne pourquoi. Très expressive, même si elle essaye de contenir ses émotions, il est facile de lire dans Shiori comme dans un livre ouvert si vous lui parlez. Elle sait cependant bien gérer sa colère, qui n’explose que dans des cas extrêmement rares. Si vous vous énervez contre elle, elle ne montera pas au créneau, et aura plus envie de pleurer.
Shiori pense souvent plus aux autres qu’à elle. Elle se met souvent en retrait pour laisser les autres, et n’arrive pas à faire des choses pour elle si personne d’autre n’en profite. Elle fait souvent les choses pour être félicitée, et aimerait être appréciée le plus possible des autres… Enfin, des gens qu’elle aime bien. Elle juge assez facilement au premier regard. Il y a les gens qu’elle aime bien, ceux qu’elle n’aime pas, ceux dont elle se fiche et ceux qui sont bizarres.
Shiori, c’est la confusion permanente dans les sentiments. Elle ne sait jamais ce qu’elle ressent pour les autres, est incapable de mettre un nom dessus. Quand elle est vraiment perturbée par ses sentiments, elle va se mettre à rougir et éviter de croiser le regard de la personne suscitant lesdits sentiments. Ce n’est pas forcément de l’amour, juste qu’elle ressent un truc agréable ou pas et qu’elle ne sait pas ce que c’est.
Avec les personnes qu’elle aime bien, Shiori a tendance à être câline. Pas à outrance, elle reste pudique et réservée ; mais il peut lui arriver de se mettre sur la pointe des pieds pour tapoter affectueusement la tête de quelqu’un, ou de s’accrocher à son bras. Jamais grand-chose de plus, elle n’est pas à l’aise autrement.
Dernière chose, Shiori a énormément de mal avec les scènes violentes, même à la télé. Le sang, la mort, ou même la drogue, tout ça la choque énormément. Elle détourne le regard rapidement quand elle y est confrontée… Mais elle a une technique secrète qui lui permet d’affronter ces choses efficacement quand elle en a besoin.
Ce petit rituel veut qu’elle respire lentement en comptant jusqu’à cinq, puis se tapote les joues trois fois et fasse le vide dans son esprit. En faisant ça, Shiori réussi à dompter ses émotions, jusqu’à devenir l’opposé radical de ce qu’elle est. Elle analyse tout ce qui lui tombe sous les yeux, et décrit ses analyses à voix haute de manière brève et rapide. Elle n’hésite pas à regarder partout. Elle devient froide, et a tendance à prendre les autres de haut. Elle note soigneusement tout ce qu’elle juge important dans un carnet d’enquête… Quand elle redevient elle-même, elle n’a que des souvenirs troubles de ce qu’il s’est passé. Plus étonnant encore, elle est incapable de relire ce qu’elle a écrit dans son carnet…
mon avatar

physique

Notre Police Woman n'est pas de grande taille. Encore moins de carrure impressionnante. Maigrichonne, petite, personne ne la prend au sérieux quand elle arrive pour enquêter. 1m57, 42kg, petite poitrine... Elle a plus l'air d'une fillette que d'une policière reconnue. Shiori prend un soin particulier de son uniforme, qu'elle porte souvent. Quand elle ne le porte pas, elle est vêtue de tenues féminines. Elle prend soin de son apparence, passant beaucoup de temps à coiffer ses longs cheveux blonds. Shiori ne les laisse jamais détachés ; quand ils le sont, ils ont une forme particulière, qui fait qu’elle était surnommée « Poulpy » à l’école. Pour remédier à ce problème, elle les garde systématiquement attachés, souvent en tresses.

De longues mèches lui tombent sur le visage, qu'elle écarte sans arrêt pour éviter qu'elle ne couvrent ses grands yeux roses. Elle n’est pas très maquillée, sortant la plupart du temps avec simplement du mascara.

Son uniforme comporte une chemise bleue claire, une cravate et un pantalon bleu marine, et des fois, une veste assortie au bas. Elle a une matraque accrochée à sa ceinture, ainsi que plusieurs produits et de quoi récupérer les indices. Un brassard à son bras gauche indique qu’elle fait partie de la police scientifique. Quand elle doit agir sur une mission dangereuse, elle porte un gilet pare-balles. Elle porte également une sorte de chapeau melon avec le logo de la police dessus.
mon avatar

histoire et compétences

WARNING, « Histoire de Meyrde » INCOMMING !
La SHSL Policière Scientifique n’a pas une vie particulièrement extraordinaire. Issue d’une famille de policiers, elle a toujours baigné dans cet univers. Ses parents avaient à cœur de la former à leur métier, et, étant haut gradés, obtenaient le droit d’emmener leur fille sur les scènes de crime. Au début, elle fuyait et ne participait en rien. Jusqu’à un jour où la scène de crime fut particulièrement choquante.
Shiori perdit simplement connaissance. On allait l’emmener à l’hôpital quand elle se réveilla soudainement, comme animée d’un souffle nouveau. Elle se redressa, dévisageant les personnes autour d’elle avec une moue blasée. Elle s’étira, regarda la scène comme si de rien n’était, et commença à analyser méticuleusement chaque indice. Elle fournit un rapport complet des résultats d’analyse. Ce qu’on pouvait déduire de la forme des gouttes de sang, où se trouvait la victime avant qu’elle ne soit déplacée, quel type d’arme avait été utilisée… Et quelles traces ADN se trouvaient sur la scène. Après quelques jours de ce comportement anormal qu’elle passa en laboratoire, Shiori tomba de fatigue. Quand elle se réveilla, elle se souvenait de ce qu’elle avait fait, ma jura être incapable de le reproduire, comme si une autre personne avait pris possession de son corps, la laissant spectatrice de ses actes.
Son père était ébahit. La jeune fille devait réussir à recommencer. Shiori vit des professionnels qui lui enseignèrent comment retourner dans cet état ; elle devait se tapoter les joues trois fois en comptant jusqu’à cinq, puis faire le vide dans son esprit.
Après avoir réussi à contrôler ça, la blondinette devint étudiante à la police scientifique. Elle apprenait toutes les manières d’identifier un suspect, travaillant sur des enquêtes d’escroquerie, de délinquance et autres. Elle obtenait des résultats impressionnants, et on lui confia rapidement des tâches plus complexes, et des crimes plus violents. La jeune fille faisait parler d’elle sur les réseaux sociaux, où on la voyait comme « espoir de la nation ». C’est donc naturellement qu’elle fut conviée à la Negaigoto. Voyant là une opportunité nouvelle de parfaire ses compétences, elle accepta sans hésiter.
Compétences :
+ Grandes connaissances en chimie et biologie
+ Maîtrise des outils d’expérimentation
+ Excellentes capacités d’analyse
+ Connaissances légales
+ Bonne forme physique malgré son petit gabarit
- Ces capacités (sauf la dernière) ne peuvent être utilisées par Shiori que quand pendant le temps où elle n’est « plus elle-même ». Tout ce qu’elle fait dans cet état second n’est pas entièrement accessible quand elle est dans son état normal ; elle sait ce qu’elle a fait, mais serait incapable de le refaire. Elle ne se rappelle pas de tout, non plus, ses souvenirs sont comme brouillés. Heureusement, elle note tout dans son carnet d’enquête.

hors jeu

parce qu'en général t'as une vie à côté

Reboot de Mie, rip j’ai la flemme de réécrire quelque chose ici loul *sors*
©linus pour Epicode
Dim 10 Sep - 11:56
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
SHSL Cheffe d'Orchestre
Messages : 77
Date d'inscription : 23/10/2016
Coucou Shiori !
Comme cadeau de bienvenue, tu es automatiquement promue administratrice ! *sors*

Voici ta première validation. Bienvenue à toi, grande (et unique) experte en science forensique de la Negaigoto Academy !
Dim 10 Sep - 13:16
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://danganronparpg.forumactif.com
Directrice
Messages : 517
Date d'inscription : 30/09/2016
Félicitations, grâce à une membre du Staff qui m'a harcelé, je me décide à te donner ta seconde validation, tu vas recevoir un mp de....ah non on me dit dans l'oreillette que tu as déjà tout....vraiment étrange...
Jeu 14 Sep - 0:28
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hyper Danganronpa RPG :: Avant de débuter :: Présentations :: Fiches validées-
Sauter vers: