AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Fiche de personnage : Junko Enoshima

 :: Avant de débuter :: Présentations :: Fiches validées Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
SHSL Analyste
Messages : 31
Date d'inscription : 22/01/2017
Age : 23
Localisation : Negaigoto Academy
Bonjour à tous ! Je suis Junko Enoshima !

Pour ceux qui ne le savent pas encore, je suis un personnage que vous pourrez rencontrer dans Danganronpa : Trigger Happy Havoc. Pour ceux qui ne connaîtraient pas l’univers de Danganronpa, je vous invite à jouer au jeu ou à regarder le dessin animé pour en apprendre plus sur moi !

Pour ceux qui auraient la flemme de regarder l’anime ou de jouer au jeu et qui n’ont pas peur des spoils, vous pouvez aussi retrouver ma fiche de personnage faite par un de mes nombreux fans ici : http://fr.danganronpa.wikia.com/wiki/Junko_Enoshima
Je suis ici pour me présenter, mais c’est vraiment chiant de se faire une fiche de personnage comme tout le monde !

Alors à la place, je vous offre ces petites anecdotes, en espérant qu’elles vous permettront de mieux cerner les petites différences qui sont apparues chez moi par rapport à l’époque de Danganronpa : Trigger Happy Havoc, accompagnées de plein de photos de moi <3

Amusez-vous bien à lire ma fiche !



Tokyo – dimanche 19 octobre, 22 h 42

Il faisait sombre. Le soleil, qui aurait dû se coucher il y a une heure, s’était éclipsé bien plus tôt en raison des nuages pluvieux qui avaient déchargé leur cargaison sur la ville toute la journée, détrempant les quelques ordures décorant les trottoirs et démontrant une fois encore la redoutable efficacité des caniveaux. Le temps était si mauvais que les badauds fuyaient les rues. Le quartier où habitait Rishidô, en particulier, était désert. Il regagna son immeuble sans se presser, grimpa les escaliers, arriva sur le perron, entra dans son appartement, ferma la porte derrière lui, et au moment où il se retourna…


- BOUH !



- AAAAH !!!

L’homme avait frôlé la crise cardiaque. Une jeune fille aux cheveux roses se tenait devant lui, sur le palier de son appartement dont il avait consciencieusement verrouillé la porte le matin-même.

- Qu… Qui êtes-vous ? Comment vous êtes entrée ici !?

-

La fille prit la parole d’une voix morne :

- Inutile de presser le bouton de sécurité dans ta poche aussi fort... Personne ne viendra, j’ai mis tous tes gardes hors d’état de nuire…



Une perle de sueur glissa le long de la tempe de Rishidô. Comment savait-elle.. ? Et ses gardes seraient tous… ? Non ! Hors de question de se laisser démonter.

- Q-Quoi ?!! Vous vous fichez de moi !?
- E-Et de quel droit me tutoyez-vous ? Je vous interdis de me parler sur ce ton !!

Merde, mais qu’est-ce qu’ils attendent pour répondre ?! Rishidô réfléchit une fraction de seconde. Il avait déjà anticipé ce genre de situations. Il donna un violent coup de poing sur un bouton contre le mur de la pièce.

- J’ai oublié de préciser que j’avais aussi désactivé le système d’alarme pour éviter que tu ne préviennes la police…



...!!!

- Ah au fait…



Rishidô ressentit une violente douleur aux côtes, et entendit le son de son téléphone tombant en morceaux sur le carrelage de la pièce. Le coup de pied avait été fulgurant, et l’homme avait eu le souffle coupé net.

- GAAAAH !!!
- Mon téléphone..!!

Rishidô peinait à reprendre son souffle. Ses gardes ne répondaient pas, le système d’alarme avait été désactivé et il allait sûrement devoir se racheter un nouveau téléphone. Il fallait gagner du temps.


- Mais… qu’est-ce que vous me voulez à la fin ?!

La fille chaussa une paire de lunettes sortit de nulle part et se mit à parler d’un ton collégial.

- Rishidô Nishikiori. Tu es connu parmi les plus grandes fortunes du pays. Dès ta majorité, tu as commencé à faire de nombreux investissements, presque tous lucratifs. Ta renommée dans le milieu des actions était telle, alors que tu n’avais même pas fini tes études que tu avais été surnommé à l’époque « le SHSL Economiste ».



Rishidô sentit ses poils se hérisser sur sa nuque.

- Cessez de me tutoyer !!

Elle continua, imperturbable :

- Cependant, rares sont ceux à savoir que derrière la figure de la réussite sociale que tu incarnes, Rishidô, se cache en fait un homme d’affaires sans scrupule qui finance de multiples organisations terroristes.



L’homme écarquilla les yeux.

- Quoi ?! Mais… d’où est-ce que vous sortez des folies pareilles ?!

La fille couvrit son visage de sa main et reprit d’une voie de conspiratrice :

- C’est très malin de jouer à celui qui ne sait rien tout en cherchant à comprendre d’où a pu filtrer l’information. Je n’en attendais pas moins de ta part, Rishidô. Mais c’est inutile avec moi.



- Khh...!!

Rishidô était finalement parvenu à reprendre son souffle. Cette fille à l’humeur changeante lui donnait l’impression de lire dans ses pensées. C’est alors qu’il remarqua ce qu’elle tenait à la main.

- Mais… Qu’est-ce que c’est...?

- Ça ?

La fille prit la peluche dans ses bras.

- Je l’ai trouvé dans ton coffre-fort.



Rishidô explosa.

- Comment ?! C’est impossible ! Ce coffre-fort est inviolable !

- Allons, allons… J’ai simplement entré la combinaison... Quand on connaît ton fanatisme pour l’évènement le plus grave qu’ait connu l’humanité, il suffit de rentrer la date.



L’homme d’affaires était mué de stupeur.

- AHAHAHAHAHA !!!!
- CAR TU ES LE DESCENDANT DE JINSEI NISHIKIORI, UN ANCIEN MEMBRE DES SHSL DESPAIR, ET IL T’A TRANSMIS SON GOÛT POUR LE DESESPOIR !!!




Rishidô avait l’impression d’être dans un rêve. Comme si sa vie venait de basculer à la seconde où cette fille avait fait irruption dans son appartement. Il trouva la force de rétorquer :

- Mais comment… qui… QUI ÊTES-VOUS BON SANG ?!!!!

La fille aux cheveux roses continua, sur le ton calme et posé de celle qui discute de choses badines autour de la machine à café.


- Moi ? Je suis Junko Enoshima, celle qui permit autrefois au désespoir de se répandre à travers le monde, et aussi celle qui donna à Jinsei son goût pour le désespoir. Autrement dit, tu n’es rien de plus que le fruit de mon travail à l’époque.




Junko… Enoshima ?!! La SHSL Despair en personne ?!!

- Mais… c’est impossible ! Tu es morte ! Tu es morte il y a deux cents ans !!!!

Junko fronça les sourcils et détourna les yeux, comme si cela la gênait.

- Je n’en reviens pas plus que toi, figure-toi… toujours est-il que je suis bien vivante, et que je me tiens devant toi en ce moment-même. Et avec cette peluche Monokuma cachée dans ton coffre-fort personnel, il ne fait aucun doute que tu aurais toi-même fait partie des SHSL Despair si tu l’avais pu.



Rishidô cligna des yeux. Ça y est, il entrevoyait de l’espoir dans sa situation (ce qui eut le don de l’agacer).

- Attendez, si vous êtes vraiment LA Junko Enoshima, alors on est dans le même camp, non ?
- C’est ça ? Vous êtes venue pour m’aider à permettre au désespoir de s’abattre sur le monde ?

La fille lâcha une plainte suraigüe qui lui arracha les oreilles.

- OOOOOOWH, c’est trop choupi de croire ça <3
- Mais je ne suis plus la Junko Enoshima dont ton père a pu te parler, nonnonnon !



- L’ancienne Junko était si désespérée… Elle ne cherchait qu’à gagner et à transmettre toujours plus de désespoir…



- Mais la nouvelle Junko est complètement différente de l’ancienne. Elle n’a plus aucun goût pour le désespoir.



- D’ailleurs, ta peluche Monokuma a beau être super mignonne, elle me rappelle beaucoup trop le désespoir.




Junko lâcha la peluche.

- Donc… Adieu Mono.



Elle la piétina.

- N-Ne le touchez pas..!!

L’ex-SHSL tendit le bras pour protéger l’ours noir et blanc, symbole de tout ce en quoi il croyait. Mais il fut arrêté en chemin par Junko qui lui attrapa le menton et lui redressa la tête pour le forcer à la regarder dans les yeux.

Et ce qu’y vit Rishidô, était une lueur de pure folie.


- Je sais, cette peluche est importante pour toi. Mais dans quelques instants, tu n’y penseras plus. Car je vais te faire découvrir l’amour.



- Qu… L’amour ?

Rishidô ne comprenait pas. Qu’y avait-il à comprendre ?

Les bras de l’hommes d’affaires furent plaqués dans son dos par une force puissante. Junko était en train de le ligoter avec des câbles électriques.


- Hé !! Je ne vous permets pas !
- Détachez-moi, détachez-moi tout de suite !!

Rishidô ne pouvait plus faire un geste. Il regarda en tous sens, cherchant une échappatoire. Il le sentait, sa fin était proche.

Il comprit à ce moment précis que les câbles qui le retenaient provenaient sans doute du système d’alarme désactivé plus tôt par Junko, et il se maudit à l’idée que cette pensée était peut-être la dernière qu’il aurait avant que Junko ne le transforme à tout jamais.

Il leva les yeux vers son bourreau…




Junko dormait sur le sol.

- Mais… elle s’est endormie ?!
- Qu’est-ce que ça veut dire ?! C’est ça « l’amour » ?

Rishidô gesticula pour se défaire de ses liens, en vain.

- Hé, répondez-moi !!
- Réveillez-vous !

- DETACHEZ-MOI, BON SANG !!!

C’est tout !

Quoi, vous vouliez en savoir plus ? Ooh, désolée pour vous, mais ça s’arrête là ! Frustrant, hein ? ;-b

Rassurez-vous : pour tous ceux qui veulent en savoir plus, il vous suffit de participer au RP ! La véritable histoire de Junko sera tôt ou tard dévoilée…

Hein ? Qu’est-ce que je fabrique à la Negaigoto Academy ?

Huhu… Eh bien, disons que Mieko vous répondra sans doute bien mieux que moi ! Après tout, c’est elle qui a validé mon inscription à l’académie ! Mais je ne vous en dis pas plus…

Merci à tous d’avoir lu ma fiche, et à très bientôt à la Negaigoto Academy !


JUNKO ENOSHIMA - SHSL ANALYSTE (officiellement)
Mer 30 Aoû - 23:03
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
SHSL Cheffe d'Orchestre
Messages : 77
Date d'inscription : 23/10/2016
Eh bien bonsoir Junko et mieux vaut tard que jamais comme on dit ! o/

Je précise que Junko étant un personnage déjà connu de tous et dont les informations sont disponibles sur à peu près tous les sites traitant de Danganronpa, elle a été autorisée à faire une fiche au format libre si le contenu nous prouve qu'elle est capable de la jouer.

Voilà voilà.
Mer 30 Aoû - 23:12
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
SHSL Policière Scientifique
Messages : 101
Date d'inscription : 29/12/2016
Age : 117
ZETSUBOU-TEKI !

C'est avec honneur que je t'accorde ta première validation, sers-t-en avec courage pour ne pas répéter les erreurs du passé... ? ( ͡° ͜ʖ ͡°)
Jeu 31 Aoû - 17:50
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
SHSL Narrateur
Messages : 33
Date d'inscription : 22/11/2016
Il était une fois !

Mes histoires ne racontent pas des choses très jolies sur vous, Mademoiselle Enoshima. Je vais garder un oeil sur vous, même si je ne suis que le humble narrateur de ce récit.

Ahem, je te donne donc ta seconde validation !
Tu vas recevoir ton rang, ta couleur et un mp de Robot Staff un jour ou l'autre pour te parler des comptes souche.

Bonne aventure parmi nous !
(Umeka)
Jeu 31 Aoû - 18:04
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
SHSL Flow Légendaire
Messages : 32
Date d'inscription : 05/02/2017
Bah dis donc.

C'est l'amour fou, ta fiche.
Jeu 7 Sep - 13:34
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hyper Danganronpa RPG :: Avant de débuter :: Présentations :: Fiches validées-
Sauter vers: