AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Barako Tamotsu - Attention, j'arrive!

 :: Avant de débuter :: Présentations :: Fiches validées Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
SHSL Super-Héroïne
Messages : 70
Date d'inscription : 02/08/2017
Age : 19
Localisation : Perdue, chef!
mon avatarBarako, Tamotsu

Barako, Tamotsu

"Même si tu échappes à la justice, le karma t'attends toujours au bout du compte!"

  • prénom(s)Barako
  • nomTamotsu
  • sexeféminin
  • âge17 ans
  • date de naissance21 novembre
  • nationalitéJaponaise
  • SHSLSuper-Héroïne
  • groupe sanguinA+
  • statutétudiant
mon avatar

caractère

◊ Barako est une vraie boule d'énergie. Vous ne trouverez pas plus dévouée qu'elle, enfin, vous pourriez... Mais ça serait inquiétant. La jeune femme semble toujours brûler de passion, prête à bondir à n'importe quel moment pour franchir les obstacles et esquiver chaque menace. Vous l'aurez compris, c'est le portrait typique de la fille trop bruyante que l'on a envie d'éviter à l'école, mais en même temps... Vous la trouvez sympa, alors vous êtes ami(e) avec quand même. Malgré sa capacité exceptionnelle à instaurer le malaise, Barako est une personne extrêmement gentille qui fera passer les autres avant elle, quelle que soit la situation. Elle cherchera à aider ou sauver n'importe qui ayant besoin d'un coup de patte, même si cela la mettrait en danger, mais bien sûr, seulement si elle juge cela juste. Elle n'aiderait pas un voleur, ou un assassin par exemple. La justice est une chose extrêmement importante pour Barako. Plus qu'une notion, c'est une valeur, une part d'elle. Sa personnalité même est axée autour de ce principe : le monde est soit blanc, soit noir. Le bien et le mal sont deux choses distinctes, qui ne peuvent se mélanger pour former du gris.

◊ Malgré tout cela, la jeune femme s'est longuement entraînée afin d'affiner ses réflexes. Ceux-ci sont rapides, et sa deuxième qualité du genre serait qu'elle a un sens très raffiné de l'observation, et une excellente mémoire. Par contre, la réflexion n'est pas son fort, bien que quand elle réfléchisse aux choses posément, ses raisonnements soient plutôt bons. Très impulsive, elle agira avant d'y avoir réfléchi à deux fois, ceci entraînant le plus grand nombre de ses erreurs jusqu'à présent.

◊ Elle est très prudente et ne croira que ce qu'elle pense être réaliste. Connaissant la nature manipulatrice des êtres humains, il lui faudra du temps pour pleinement faire confiance à quelqu'un, mais une fois qu'elle croira en vous, cette confiance est acquise pour la vie. Elle est très têtue, bien qu'elle sache assumer ses torts sans que sa fierté ne soit bafouée. Encore une fois, c'est une personne juste. Si vous lui prouvez qu'elle a tort, elle n'en sera que reconnaissante que vous ayez fait d'elle "une personne meilleure". Pour finir, même si c'est plutôt évident, Barako n'abandonne jamais. Vous ne réussirez pas à la faire renoncer si elle à quelque chose en tête (sauf si vous lui prouvez que c'est une mauvaise idée). Elle ne recule devant aucun danger malgré sa nature prudente, faisant d'elle une personne plutôt héroïque, mais casse-cou. Bah, c'est ainsi qu'est l'âme même d'une super-héroïne, après tout!

mon avatar

physique

VOTRE PHYSIQUE ICI.
◊ Barako est une jeune fille en pleine santé, mesurant 162cm pour 57kg. Se devant d'être plutôt forte physiquement, il est possible de discerner de fins muscles sur sa peau blanche laiteuse. Elle a beaucoup de force. À part cela, elle est svelte et possède une poitrine de taille moyenne. Elle se doit de garder un physique agréable afin de porter son costume de super-héroïne après tout! Enfin, bien qu'elle soit appelée ainsi, rassurez-vous : Barako ne possède aucun pouvoir extraordinaire. Juste une volonté d'acier et une âme héroïque, fufufu!

◊ On peut lire sur son visage comme sur un livre ouvert. La jeune femme est extrêmement expressive et ce sont ses yeux qui le montrent en premier. De grands yeux pétillants d'un marron clair et chaud, où l'on peut lire son optimisme et sa motivation. Ses cils sont plutôt longs, tout comme le seraient ceux de n'importe qu'elle fille. Ses yeux en revanche sont particulièrement grands... Lui valant plusieurs surnoms dans son enfance. Son nez est petit et rond, et ses lèvres fines et rosées. Elle n'a pas de grains de beauté sur le visage ou quoi que ce soit la différenciant des autres.

◊ Ses cheveux sont longs jusqu'aux épaules, et sa frange courte coupée au dessus des sourcils lui donne un air déterminé. Ses cheveux sont raides et soyeux, du même marron que ses yeux. Elle a une coupe de cheveux neutre, ne se les attache jamais. Elle ne se les boucle pas non plus.

◊ Les vêtements de Barako varient entre son uniforme scolaire et son costume de justicière! Celui-ci est blanc et noir, il comporte aussi une ceinture, des gros bracelets, et de grosses bottes, comme vu ici (click) ! Son costume est léger et ne l'empêche pas d'être aussi habile et rapide que si elle était nue. Il a été créé spécialement pour elle (et a coûté très cher)...
mon avatar

histoire et compétences

◊ Barako est une personne qui n'a jamais accepté l'injustice de la vie. Même enfant, elle comprit bien vite que c'était l'argent qui dominait le monde, et que la réelle justice était un principe depuis bien longtemps abandonné. Mais elle n'était pas d'accord avec ça, et ne pouvait pas se résoudre à l'accepter. Ses parents étaient des employés modèles, cadres au sein d'une grande entreprise gérant les nouvelles technologies. Ils n'étaient pas souvent à la maison, mais travaillaient dur pour lui assurer un avenir radieux, et cela lui suffisait pour être heureuse. Elle était déjà une enfant très optimiste et déterminée, mais le déclic de son talent incroyable n'avait pas encore eut lieu. En effet, cela arriva lorsqu'elle avait 10 ans.

◊ Le jour de son dixième anniversaire, Barako était sortie avec ses parents afin d'aller manger à son restaurent préféré. Avant d'y aller, ses parents décidèrent de faire escale à la banque la plus proche. Son père gara donc la voiture devant, et le couple sortit de la voiture. Ils demandèrent gentiment à Barako de rester sagement dans la voiture, puisque ce ne serait pas long, de toute évidence. Enfin, cette décision fut le déclic, ou du moins, la suite d'événement qui se produisit suite à cette décision fut le déclic.

◊ Alors que Barako attendait dans la voiture, elle vit une auto noire aux vitres teintées passer à toute vitesse, et des hommes louches habillés de noir entrer dans la banque avec de gros sacs. Ne comprenant pas trop de quoi il s'agissait, elle avant cependant un mauvais pressentiment. Cinq minutes plus tard, un rideau de fer bloqua toutes les issues de la banque, et plusieurs coups de feu ainsi que d'alarmes se firent entendre. Barako sursauta au premier d'entre eux et eut bien peur de finalement capter. Étais-ce ce que les gens appelaient un braquage?! La petite fille poussa la porte de la voiture en trombe pour l'ouvrir, mais bien évidemment, ses parents l'avaient fermée, et avaient pris les clés. Écarquillant les yeux, son coeur battant à la chamade, ce fut la première fois que Barako vivait l'expérience d'une telle frustration. Elle était inutile et impuissante. Même si elle parvenait à sortir de la voiture, que pourrait-elle faire ? C'était une gamine de dix ans, sans aucune force physique, qui était loin de faire peur ou d'intimider qui que ce soit. Cette sensation terrible lui fit comme un glaçage de cerveau. Elle voulait sauver ses parents, pourtant... Il n'y avait aucune solution. Elle ne pouvait rien faire. Impuissante, elle était comme clouée là, les larmes coulant froidement sur ses joues alors qu'elle ne pouvait penser à rien d'autre qu'à son inutilité.

◊ Quelques dizaines de minutes plus tard, la police intervint, passant par la porte de derrière, et sortirent les otages un par uns. Les malfrats avaient été arrêtés, mais à quel prix. Le visage collé à la vitre pour regarder les gens sortir, Barako cherchait ses parents des yeux. Fort heureusement, elle les aperçut rapidement sortir du bâtiment. Ils étaient saints et saufs. Même si rien n'était arrivé à ses parents, Barako n'allait jamais oublié la marque indélébile que cet événement avait laissée. Son sang bouillait. Elle voulait plus de tout au monde sauver les innocents, sauver les gens en danger! Si elle ne le faisait pas, personne ne le ferait. Elle ne voulait plus se sentir aussi impuissante, plus jamais. Elle devait pouvoir agir pour le bien de tous, afin de débarrasser le monde de tous les criminels! Les gens avaient le droit à une vie tranquille et en sécurité. Quelqu'un devait bien s'en occuper. Ce serait elle.

◊ La jeune fille passa les six prochaines années à s'entraîner pour devenir plus forte. Elle ne pouvait pas apprendre tous les arts martiaux et en avoir la maîtrise, alors elle apprit les bases de chacun d'entre eux, sans approfondir. C'était déjà assez pour savoir mieux se défendre que la moyenne. Un jogging tous les matins, une séance de musculation toutes les semaines pour ses bras, et une forte dose de détermination qui la poussait à continuer même lorsqu'elle était à la limite d'abandonner. Ses parents, bien qu'inquiets pour elle, ne pouvaient pas l'en empêcher. Après tout, elle faisait du sport, pourquoi l'en restreindre? Ils étaient heureux qu'elle soit en bonne santé. Jusqu'à ses 16 ans, ses bonnes actions se résumaient à : partager son manuel avec ceux qui l'avaient oublié en cours, prêter sa gomme, donner une bonne leçon à quelques rebelles rackettant les plus faibles du collège. Pas grand chose de concret. Mais une chose était sûre, elle n'avait peur de rien. Elle s'attaquait même à plus fort qu'elle, et triomphait grâce à des stratagèmes minutieux. Le stéréotype de la gamine énervante de collège qui se prend pour une justicière, quoi. Puisqu'elle n'avait pas encore été mêlée à quoi que ce soit de sérieux, personne ne la connaissait vraiment pour ça.

◊ Le jour où elle fut considérée apte à rejoindre une académie aussi bonne que Negaigoto, fut un jour de printemps. Barako avait 16 ans, et elle trainait en ville avec ses parents. Après que la petite famille soit allée au restaurent ensemble, sa mère dit vouloir passer à la banque tirer de l'argent. Barako insista pour venir, ne voulant pas qu'une situation comme celle d'il y a 6 ans se reproduise. Cet épisode était resté gravé dans sa mémoire, et à chaque fois que ses parents passaient à la banque en sa présence, elle se sentait obligée de les accompagner. Vieux traumatisme, disons! Enfin, dans la banque, tout se passait très normalement. Il y avait une petite file d'attente pas bien longue, les gens parlaient à leur conseillers, et partaient. Sa famille était au distributeur de billet, évidemment, juste à côté des bureaux d'accueil. C'était quand la jeune femme commençait enfin à se détendre, à se faire à l'idée que ce genre de choses n'arrivaient qu'une fois dans une vie, qu'elle entendit un groupe de gens pousser la porte avec force, et crier...

" TOUT LE MONDE À TERRE ! TOI, LÀ ! SI T'APPELLES LA POLICE JE TE BUTE !"

◊ L'homme s'adressait à la secrétaire à l'accueil. Barako se retourna vivement pour apercevoir des hommes cagoulés et armés. Ils étaient 5. Dans l'action, la jeune fille passa devant ses parents pour les protéger, puis se positionna à terre, comme un otage le ferait. Ses parents firent de même dans la panique, immobilisés par leurs souvenirs de terreur. Décidément, ils n'étaient vraiment pas chanceux. Mais en un sens, leur chance fut que désormais, Barako était là. Elle avait l'air de fixer le sol, tout comme les autres personnes, mais elle observait autours d'elle. Elle n'avait pas peur. Elle voulait protéger les autres, elle voulait que tout le monde s'en sorte, et que les malfrats soient arrêtés. Rien ne pouvait arrêter ce désir ardent de justice. RIEN. La personne à l'accueil, menacée d'un pistolet, ouvrit le coffre fort aux des hommes en noir. Barako réfléchissait toujours à son plan. Trois des cinq hommes armés passèrent dans la chambre forte de la banque, tandis que 2 restaient pour surveiller les otages. Un homme surveillait attentivement la personne à l'accueil et la vit essayer d'appuyer sur le bouton d'alarme. Dans la colère et la panique, celui-ci la visa avec son pistolet et tira... Barako sentit son sang ne faire qu'un tour, son coeur ratant un battement, cependant.... Rien ne se passa. Son pistolet n'était pas chargé. Il avait tiré à blanc. Mais la secrétaire s'était évanouie sous le choc.

◊ La jeune femme sourit incontrolablement. Quel idiot... Venir sans pistolet chargé. Enfin, elle ne savait pas si l'autre homme avait une arme à blanc ou pas. Il était donc plus prudent d'imaginer un plan en conséquence. Barako avait son plan. Plus rien ne pouvait l'arrêter. Et le spectacle commencera, lorsque le garde avec une arme chargée serait de dos à elle, et au moins à deux mètres d'elle. Le garde avec l'arme à blanc ne bougeait pas. Il était à 6 mètres d'elle au moins. Bref, quand l'occasion arriva... Quand l'homme cagoulé se positionna dos à elle, regardant les otages... Elle bondit rapidement du sol, donnant un rapide et puissant coup de coude sur la nuque de l'homme après avoir sauté, et celui tomba net au sol, évanoui. L'adrénaline la parcourant, Barako saisit l'arme de l'homme et la pointa sur l'autre complice, celui avec l'arme chargée à blanc.

"QU'EST-CE QUE TU FOUS, TOI?! RALLONGE TOI OU JE TE BUTE!
- AVEC TON ARME À BLANC ?! ÇA M'ÉTONNERAIT ! MAINTENANT AU SOL OU C'EST TOI QUE JE BUTE. Et je suis sérieuse!"

◊ Ses parents devaient sûrement la regarder avec un air complètement traumatisé. Ils pensaient qu'elle allait se faire tuer, mais ce que Barako savait, c'est que les 3 hommes dans la pièce d'à côté, étaient bien trop occupés à ramasser autant d'argent qu'ils le pouvaient pour venir aider leur complice ici. Barako n'avait jamais manié une arme, mais elle n'avait pas le temps d'hésiter. Elle visa le mur, assez loin de l'homme, pour le menacer d'une balle. Lui faire peur, histoire qu'il soit docile et qu'il perde ses moyens. Cependant, quand elle tira, le recul la surpris assez pour qu'elle lâche son arme subitement... Et sa balle frôla littéralement la tête du malfrat, qui s'évanouit sous le choc... Quelques otages crièrent dans la panique. Elle visait complètement mal, mais ça s'était avéré utile au moins. Elle respira un grand coup. Plus aucun homme armé n'était dans la pièce. Il restait les trois qui étaient dans la chambre forte juste derrière. Aucun n'était alerté par le coup de feu, pensant sûrement qu'il avait été lancé par un de leurs complices. En regardant la grosse porte renforcée de la chambre forte, quelque chose fit tilt dans la tête de Barako. Ils n'avaient pas la clé. Ils avaient juste demandé à la secrétaire de l'ouvrir pour eux. Il fallait faire vite. Les otages commençaient à s'agiter en réalisant que plus aucune menace n'était dans la pièce, mais en se rappelant des trois qui étaient à côté, ils se rappelaient de la menace et ne bougeaient pas. Ces hommes étaient armés après tout. Le moindre mouvement de masse les attireraient là, et les rideaux de fer bloquaient les portes avant.

◊ Barako, paniquée mais pas apeurée, passa derrière le comptoir de la secrétaire évanouie. Elle put y voir plusieurs boutons. Les boutons contrôlant l'air climatisé et le bouton pour ouvrir et ferme la porte de la chambre forte. Sans aucune hésitation, et en entendant les hommes d'à côté dire qu'ils avaient bientôt fini, elle pressa le bouton de fermeture des portes du coffre fort, qui était auparavant entrouverte. En quelques secondes, les malfrats se retrouvèrent enfermés dedans. On pouvait entendre leurs cris de menace et les coups qu'il donnait à la porte pour qu'elle s'ouvre. Même des coups de feus de panique. Barako saisit donc sa chance ultime et chercha le bouton d'alarme, qui appelait la police. Il était, comme dans les films! Sous le bureau de la secrétaire. Soudain sonna l'alarme. Toujours le pistolet à la main, Barako retourna devant le comptoir pour voir l'état des deux hommes évanouis. Celui qui s'était pris le coup de coude était encore évanouit, et l'autre était conscient, bien que sonné. Mais puisque Barako le menaçait de son arme, il ne pouvait pas faire grand chose. Apparemment, c'était le bleu de l'opération, celui à qui on donne seulement une arme chargée à blanc. Il avait fait une grave erreur, qui avait condamné son plan de braquage.

◊ Soudainement, tous les otages se levèrent et se mirent à applaudir Barako. Le stress retomba tout de suite après ça. Elle avait fait ce que personne n'avait osé faire. Elle avait bougé pour sauver les autres, sans se soucier de sa vie. Heureusement, elle n'avait pas été blessée, mais c'était très risqué. N'importe qui d'autre serait resté paralysé... Mais pas elle. Elle avait eut le courage et la détermination nécessaire. La jeune femme serra le poing et sourit, les larmes aux yeux. Elle avait fait la différence... Elle avait sauvé toutes ses personnes, et empêché un crime. Ce fut le jour où elle devint une jeune justicière, pour de vrai cette fois.

"Souvenez-vous, malfrats! Vous n'êtes plus en sécurité. Le crime est toujours punit, et si ce n'est pas par la justice, ce sera par le karma! J'espère que tu t'en souviendras en prison!"

◊ Peu après, la police arriva et eut un résumé de la situation. Ils emmenèrent les deux désarmés et mirent en place une opération spéciale pour aller récupérer les 3 hommes armés enfermés dans la chambre forte. Avant cela, tout le monde avait été évacué, et l'affaire s'ébruita. Tout le monde parlait de la gamine de 16 ans qui avait empêché un braquage d'avoir lieu et avait miraculeusement réussi à appeler des secours. Les médias parlaient tous d'une jeune fille sans peur, au grand courage, qui n'avait pas hésité un instant à mettre sa vie en danger pour empêcher le braquage d'avoir lieu, et qui s'en était sortie sans aucune égratignure. Les otages avaient également mentionné sa petite réplique de fin, qui faisait penser aux paroles d'un super héros de comics. Cela avait marqué les gens. C'est durant cette période qu'elle fut contactée par l'académie Negaigoto, puisque les gens avaient commencé à lui donner un drôle de surnom : Barako Tamotsu, SHSL Super-Héroïne. La jeune femme et ses parents, extrêmement fiers, décidèrent de l'inscrire à cette académie d'exception, afin de lui assurer un futur plein d'espoir, et qu'elle puisse continuer ses activités : défendre les innocents et enfermer tous les criminels du pays! Et plus tard, du monde entier! La passion brûlait en elle et la justice coulait dans ses veines. Elle acheta le matériel nécessaire pour se fabriquer son propre costume de super-héroïne. Elle était prête.

Compétences :

- Bons réflexes et bonne vitesse de mouvement: Barako a d'excellents réflexes, un trait qu'elle a travaillé afin de pouvoir en profiter au maximum. Même si sa force physique peut être contrée, elle est fortement susceptible d'esquiver un coup ennemi. Elle est aussi rapide, plus que la moyenne. Elle sait également escalader en milieu urbain.

- Connaissance des bases de plusieurs arts martiaux : Karaté, Judo, Taekwondo, Kung-fu, lutte...

- Connaissance des lois et des plus grands criminels recherchés : Évidemment... Puisqu'elle se doit de respecter les lois et de reconnaître ses cibles pour les arrêter.

- Détermination sans failles : Elle n'abandonne jamais. La peur ne l'atteint pas, et elle garde son sang-froid malgré les situations les plus délicates.

- Raisonnement rapide : Lorsqu'elle est au calme, les plans lui viennent en tête naturellement. Elle a plus d'un tour dans son sac. Cependant, lorsqu'elle est au coeur de l'action en plein combat, ses capacités à réfléchir sont plus réduites et elle ne peut plus compter que sur son instinct et ses réflexes.

Défauts et points faibles :

- Extrêmement mauvaise concernant les cours.

- Elle ne sait pas faire à manger, et ne maîtrise aucun domaine artistique.

- Elle n'a aucun sens de l'orientation.

- Elle est poursuivie par une malchance monstrueuse (qui des fois peut s'avérer une chance, puisque cela la mène à rencontrer des criminels, en étant au mauvais endroit au mauvais moment.

hors jeu

parce qu'en général t'as une vie à côté

Bonjour, moi c'est Hibi, j'ai 18 ans et j'aime bien chanter, dessiner, et RÉSOUDRE DES ENQUÊTES! Je suis en deuxième année de web et numérique, euh j'ai fais une année de communication visuelle et graphisme aussi...

Je suis un peu tarée mais bon pas grave, et aussi je viens d'écrire un tel pavé pour l'histoire que j'ai mal aux doigts alors je vais pas m'attarder! XD HELP
©linus pour Epicode
Mer 2 Aoû - 20:45
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
SHSL Super-Héroïne
Messages : 70
Date d'inscription : 02/08/2017
Age : 19
Localisation : Perdue, chef!
Petit up, ma fiche est finie hein XD
Sam 5 Aoû - 22:29
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
SHSL Populaire
Messages : 136
Date d'inscription : 20/10/2016
Age : 100
Localisation : Au Sud :)
Super ! Bon par contre tu nous as pondu un pavé si dense que j'aurais fini de le lire dans quelques mois si je lis vite xS

Sérieusement je te ferais un compte-rendu ce soir au plus tard quand je l'aurais lu. (Sous l'apparence de Morrigan ou Mieko) !

Upupu !
Dim 6 Aoû - 15:32
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Rectrice du Ponant
Messages : 265
Date d'inscription : 09/11/2016
Upupu ta fiche est vraiment bien malgré quelques erreurs tapuscrite mais vu la taille du pavé, c'est négligeable je pense.
Par contre, une seule chose ferait que je te validerais, il faudrait que tu ajoutes après les compétences (dans la partie histoire) une partie "défauts" pour nuancer le personnage qui sinon pourrait s'avérer trop parfait...

Enfin voilà juste une petite modification et ça sera bon pour moi :DD
Dim 6 Aoû - 15:49
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
SHSL Super-Héroïne
Messages : 70
Date d'inscription : 02/08/2017
Age : 19
Localisation : Perdue, chef!
Voilà qui a été ajouté !
Dim 6 Aoû - 21:26
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
SHSL Dollmaker
Messages : 56
Date d'inscription : 29/12/2016
Enchanté et bienvenue!! J'adore ton avatar et ton SHSL!
Lun 7 Aoû - 0:10
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
SHSL Super-Héroïne
Messages : 70
Date d'inscription : 02/08/2017
Age : 19
Localisation : Perdue, chef!
Awwww merci !!

Uraraka avec l'ultimate super héroïne... On ne pourrait faire plus original!
Lun 7 Aoû - 3:34
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Rectrice du Ponant
Messages : 265
Date d'inscription : 09/11/2016
Et hop, je t'offre ma prime validation, tu n'as plus qu'à en attendre une seconde !
Mes félicitations !
Lun 7 Aoû - 11:57
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
SHSL Super-Héroïne
Messages : 70
Date d'inscription : 02/08/2017
Age : 19
Localisation : Perdue, chef!
Yaaaay!!

Viens, viens, deuxième validation!!
Je suis gentille je le promets <333
Lun 7 Aoû - 12:17
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
SHSL Cheffe d'Orchestre
Messages : 77
Date d'inscription : 23/10/2016
Bonjour et bienvenue sur le forum !

Avant de te valider j'aimerais simplement que tu clarifies une petite chose que je n'ai pas très bien comprise.
Dans ton caractère, il est indiqué que ton personnage est très impulsif et qu'elle agit sans réfléchir. Pourtant ton histoire montre autre chose et ton personnage use de "stratagèmes minutieux" et semble réfléchir vite et bien, ce qui me semble un peu contradictoire avec son caractère. Donc je me demande juste en quoi est-elle vraiment impulsive ? ^^

J'ajoute aussi pour la précision que dans notre contexte ce n'est pas la Negaigoto Academy qui donne les titres SHSL, ce sont des titres basés sur la réputation qui sont donnés par la société, mais ça c'est un détail ! =D

Voilà voilà.
Lun 7 Aoû - 14:55
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
SHSL Super-Héroïne
Messages : 70
Date d'inscription : 02/08/2017
Age : 19
Localisation : Perdue, chef!
Salut !

Alors en fait tout dépend de la situation ! Dans n'importe quelle action du quotidien, ou lorsqu'elle est en danger de mort, elle sera très impulsive. Dans le relationnel, elle ne réfléchit pas avant de parler et peut facilement vexer les autres à cause de ça.

Cependant quand elle a le temps de réfléchir avant d'agir, par exemple durant un hold-up, elle prendra le soin d'élaborer ses plans avant d'agir. Mais si par exemple, un imprévu surgit, là, elle redevient impulsive et improvise.

J'espère avoir été claire! Je vais modifier la partie de l'histoire qui n'allait pas aussi (avec les SHSL) <3
Lun 7 Aoû - 15:35
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
SHSL Cheffe d'Orchestre
Messages : 77
Date d'inscription : 23/10/2016
Je pense avoir compris l'idée principale. Du coup je te donne ta seconde validation ! Tu vas recevoir ta couleur et ton rang dans quelques instants.

N'oublie pas d'aller te manifester dans le registre !
Mar 8 Aoû - 23:36
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hyper Danganronpa RPG :: Avant de débuter :: Présentations :: Fiches validées-
Sauter vers: