AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

[J1] Beautiful Evening (ouvert)

 :: RP - Arc 1 :: Ponant - Zone Résidentielle :: Internat :: RDC - Partie Commune :: Terrasse Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
SHSL Cheffe d'Orchestre
Messages : 77
Date d'inscription : 23/10/2016
Une rentrée dans des conditions précipitées, une journée passée dans des tubes de cristal, perdue au beau milieu de la nature plus ou moins sauvage, et une rencontre avec un créateur de poupées. Il n’y avait qu’à la Negaigoto Academy que de telles choses pouvaient m’arriver. Heureusement, la fin de l’après-midi avait été plus tranquille, et après avoir été vaccinée, j’avais pu me reposer quelques heures avant que le dîner soit servi. La cantine avait été plutôt silencieuse en ce premier soir. Il suffisait de regarder les visages pour y lire l’inquiétude des uns, et l’intimidation des autres. Un lieu comme celui-ci allait nous demander du temps avant qu’on puisse le voir comme un foyer.

D’ailleurs, était-ce vraiment possible de considérer cette école comme notre maison ? Allait-on vraiment chérir cet archipel coupé de tout, de nos familles, du monde en guerre ? Si ces questions m’avaient traversé l’esprit, alors les autres y pensaient très certainement. Pour parer à ce manque de repères, il n’y avait qu’une solution : reprendre mes habitudes de la maison. Après tout, il était impossible d’aller me coucher sereinement sans avoir passé un moment dehors, et le couvre-feu ne se mettrait en place qu’à partir de 22h. Il me restait donc une heure et demie pour profiter de l’air frais avant de rejoindre la chambre que je partagerais avec une camarade pendant le reste de ma scolarité.

Profitant de la présence de la piscine, je m’installai dans le jardin de l’internat, assise au bord du bassin, les pieds nus trempant dans l’eau. La terrasse était déserte. C’était le moment de rêver en observant le ciel.

A moins que...
Lun 24 Juil - 20:59
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
SHSL Acteur
Messages : 57
Date d'inscription : 21/07/2017
Je venais à peine d'arriver sur le campus que je m'y sentais déjà mieux. Et par mieux, je veux dire que je ne me suis jamais senti aussi bien auparavant! J'étais maintenant là, coupé du monde entier, de la pression, de la célébrité, de mes parents. Quand j'ai reçu le message disant qu'on devait m'y apporter d'urgence, je ne me suis pas opposé! Mais le temps de faire les préparatif et le voyage en avion jusqu'au Japon, j'ai manqué les activité d'accueil... Mais maintenant, me voilà! Il ne me reste plus qu'à me concentrer sur moi même et mes études. Et quand j'aurai gradué, je serais heureux, indépendant. Comme tous ceux qui auront gradué avant moi! C'est bien connu, une fois qu'on sort de cette académie la vie nous accueil à bras ouverts et nous pouvons vivre dans la prospérité et l'euphorie jusqu'à la fin de nos jours!

Je n'ai pas eu le temps de rencontrer grand monde, mais une professeure m'a fait visiter l'archipel à mon arrivée et je dois avouer qu'une chose en particulier à attirée mon attention. Déambulant dans le jardin portant seulement un t-shirt, un maillot de bain et des sandales, je me dirige d'un pas assuré en direction de la piscine, une serviette au bras droit. Une fois arrivé, je remarque la présence d'une jeune femme assise sur le rebord de la piscine, ayant seulement les pieds dans l'eau. Son visage m'est familier, mais je ne pourrais mettre un nom dessus. Après tout, je suis dans une école de prodiges, il est normal que je vois des visages connus ici et là... Je me contente de lui adresser un sourire poli avant de retirer mon t-shirt et mes sandales. Je laisse ces derniers à côté du tremplin avec ma serviette. Je monte sur la planche et je m'empresse de plonger dans l'étendue d'eau. Mon corps se détends sous la caresse tiède du bassin alors que je suis submergé par le liquide. Je remontes quelques secondes plus tard, comme si je voulais profiter de ce moment sous l'eau. Comme si sous l'eau, le monde entier, ses sons, ses odeurs, ne pouvaient plus m'atteindre. Comme si j'étais coupé du monde pour un instant, un instant qui m'appartient a moi tout seul... N'est-ce pas un peu ce que je voulais en venant à cette école?

Tout à coup j'ai un flash, je me rappelle de cette fille! Je ne suis pas du genre à initier les contacts sociaux habituellement, mais dans ce cas je me dois de faire une exception! Je m'approche du rebords et je m'y accote avec mes avants bras, à environ 2 mètres de la chef d'orchestre.

-La façon dont vous avez guidé l'interprétation musicale de Madama Butterfly était de toute beauté! C'est toujours plaisant de voir des jeunes revisiter des classiques à leur façon.

Madama Butterfly est l'une de mes pièces de théâtre favorite. Lorsque j'ai visité le Japon avec mon père et que j'ai appris qu'on allait y jouer la version musicale, il était hors de question que je manque cela! Une pièce jouée dans son pays d'origine, ça a toujours un quelque chose de plus que les interprétations faites à l'étranger... Je dois avouer qu'en voyant la jeune chef d'orchestre monter sur scène, j'étais sceptique à l'idée de la voir être responsable d'une oeuvre de telle envergure. Mais après le spectacle, il n'y avait aucune doute: cette fille avait un don. Je n'ai jamais oublier son nom et je ne suis pas étonné de la voir à la Negaigoto Academy.

- Je suis Tobi Kisaragi. SHSL acteur. Ravi de vous rencontrer, madame Meizuru!

Je n'ai habituellement pas à me présenter, étant l'une des stars hollywoodienne les mieux connue par la jeunesse, mais je dois avouer que je n'ai aucune idée de la portée de ma popularité au Japon. Je préfère donc me présenter de vive voix.
Lun 24 Juil - 21:39
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
SHSL Pianiste
Messages : 47
Date d'inscription : 24/06/2017
Age : 20
Localisation : Nice,France
Après m'être fait vacciner, on m'avait indiqué l'endroit où je pourrais déposer mes affaires et dormir. Je m'y étais précipité aussitôt et m'étais endormi immédiatement. La fatigue accumulée de mon voyage avait enfin pris le dessus. Quelques heures de sommeil ne me feraient pas de mal après tout, et je l'avais bien mérité.

Me réveillant, je fis le point sur ma situation. Il était très tard, apparemment, vu que la lune semblait être à son apogée et j'étais à présent un élève de l'Académie. Cette pensée en elle-même me remplissait d'espoir. Dans le guide de cette école, j'avais entendu parler de ses merveilleuses infrastructures, et j'avais hâte de pouvoir les essayer.

Cependant, rester dans ma chambre n'arrangerait sûrement rien, donc après avoir changé de vêtements, mis un livre dans ma poche et équipé mon fidèle Keytar comme un Samurai porterait
son épée, je fis route vers le jardin, dans le but de rencontrer d'autres élèves. Je n'avais rencontré qu'une personne jusqu'ici et les présentations faisaient partie des coutumes après tout.

En arrivant près de la piscine, je remarquai deux personnes. Un jeune homme qui semblait déjà avoir l'air de profiter de la fraicheur de la piscine et une jeune fille assise juste à côté. Mon aplomb de confiance en prit un coup. Aborder une personne était facile, divertir un public aussi, mais entrer dans une conversation l'était moins. Que dire, que faire ? Finalement, il n'eut pas à faire grand chose:
- Je suis Tobi Kirasagi. SHSL acteur. Ravi de vous rencontrer, madame Meizuru!
ça y est, je le remettais enfin. Je l'avais déjà vu dans beaucoup de films. "Il y a donc des célébrités ici, parmi les élèves" pensa-t il avant de prendre la parole:

"Hello! Je m'appelle Shufein Kurifi et je vous présente Norabot, ma fidèle alliée et meilleure amie. Content de vous rencontrer" dit-il montrant son Keytar et arborant son plus grand sourire
Lun 24 Juil - 22:39
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
SHSL Cheffe d'Orchestre
Messages : 77
Date d'inscription : 23/10/2016
Moi qui pensais être seule, je me trompais. Mes pieds avaient à peine goûté l'eau du bassin qu'un élève apparut. Sans perdre de temps, il retira son t-shirt et c'est à ce moment que je le reconnus. J'avais vu une scène très similaire dans un film qui avait cartonné au Japon, et il lui ressemblait en tous points. Les cheveux courts, les tatouages, le corps sculpté comme une statue de marbre. Aucun doute, c'était Kisaragi-sama ! Je rougis un peu lorsqu'une telle célébrité vint m'accoster d'une façon aussi amicale. Nous étions peut-être tous connus ici, mais la présence du meilleur acteur de sa génération venait me rappeler que certains ne jouaient pas dans la même cour que les autres, même au milieu des SHSL.

Sans avoir le temps de répondre à ses éloges, un autre élève fit son entrée. Il portait sur lui un keytar, qu'il présenta également sous un nom. J'avais maintes et maintes fois rencontré des musiciens qui faisaient cela avec leur instrument fétiche. Certains surnoms étaient adorables, d'autres... complètement inappropriés, pour des raisons que je ne pourrais citer. "Norabot" en revanche, c'était plutôt cool ! Kurifi-san était donc un musicien, et cela me réchauffa un peu le coeur. L'espace d'un instant, la satisfaction de trouver une personne avec laquelle partager un intérêt directement lié à notre talent me redonna un peu d'énergie.

"Je suis ravie de vous rencontrer, Kisaragi-sama et Kurifi-san. Je ne m'attendais pas à ce qu'une personne de votre standing me reconnaisse, Kisaragi-sama, mais en effet je suis Umeka Meizuru, SHSL Cheffe d'Orchestre. Je ne pense pas vous avoir vus à la réception de tout à l'heure, tous les deux. Avez-vous rencontré des problèmes durant votre voyage ?"
Mar 25 Juil - 19:24
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
SHSL Reine de Beauté
Messages : 378
Date d'inscription : 30/09/2016
Yoru ouvrit les yeux. On ne pouvait pas dire qu'elle avait passé une excellente nuit. Non qu'elle aimait se plaindre mais quand un ressort dépassait du matelas au niveau du ceux du dos, il avait la fâcheuse habitude de tirer du sommeil le plus profond et de laisser d'une humeur peu encline.

Son regard parcourir la pièce. Tout était flou et trouble. Un amalgame de couleurs dont le blanc dominait. Elle chercha à tâtons autour d'elle. Ses mains effleurant du bois, de la terre, de l'herbe, un objet de plastique et de métal, encore de l'herbe... Du plastique et du métal? Elle prit l'objet en question et le rapprocha de son visage. Oui c'était bien ses lunettes cerclées de monture rouge. Par contre des ongles, ils étaient maintenant couverts de terre. Qu'est ce qu'elle n'aurait pas donner pour une manucure... et du maquillage, dormir avait certainement dû défaire le sien, et ses cheveux! Ils devaient être tout emmêlés. Et pas de miroir ou de lavabo pour arranger ça un tant soi peu.

En même temps qui aurait pu anticiper ça? Après avoir attendu un très long moment, elle avait été introduite dans une tente blanche avec une Croix rouge. Et dans la lumière bleue et crue, des seringues. Elle avait cru voir dans l'une d entre elle un éclat brillant mais l'infirmière l'avait amenée sur un banc.

En voyant d'autres élèves se faire enfoncer la longue, longue aiguille elle se mit à pâlir. Puis quand l'infirmière lui appliqua de l'alcool sur son bras dénudé, cette dernière remarqua que son bras s'était détendu. Les ténèbres avaient clamé miss Japon devant la terrifiante aiguille.

Elle quitta la tente et remarqua que la nuit s'installait. Il allait falloir raser les murs. Hors de question de se faire remarquer dans cette tenue et avec cette tête! Ses pas incertains mais précipités l'amenèrent au bord de la piscine où trois personnes discutaient.
Jeu 27 Juil - 3:30
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
SHSL Acteur
Messages : 57
Date d'inscription : 21/07/2017
Je ne suis ici que depuis quelques heures, mais ambiance de l'endroit est si conviviale que je ne peux faire autrement que d'être charmé. Alors que je me présente à Meizuru-chan, un jeune homme joint la conversation, portant un sourire lumineux et un keytar sous le bras. Schufein Kurifi, ce nom à la consonance exotique me fait penser à toute la diversité qu'on retrouve au sein de cette école, autant au niveau des talents que des origines. L'instrument, Norabot de son prénom, laisse sous-entendre que le jeune homme est doté d'une douance au niveau musical. S'il est ici c'est que son talent rivalise avec le mien ou celui d'Umeka, je serais très intéressé à l'entendre jouer un jour!

- Enchanté Schufein! Vous pouvez m'appeler Tobi. Vous êtes musicien, je suppose?

Après s'être introduite officiellement comme étant Umeka Meizuru, SHSL Cheffe d'Orchestre, Meizuru-chan fait une remarque concernant mon absence à la cérémonie d'ouverture avant de demander si des problèmes sont survenus durant mon voyage. Je suis étonné par son utilisation du suffixe ''sama'' pour s'adresser à moi, mais j'en suis honoré. Je parle japonais aussi bien que l'anglais, mais mon père est la seule personne avec qui j'ai eu l'occasion de mettre en pratique mon savoir. Je ne suis donc pas habitué à toutes les coutumes de la langue.

- Je ne sais pas si c'est mon côté star, mais il me faut quelques temps pour me préparer à un voyage! Malgré que la notice de 48 heures ait un peu précipité les choses. dis-je en riant. Sinon le voyage en avion des États-Unis jusqu'au Japon est un peu long, mais le tout s'est déroulé sans problèmes. Et je suis heureux de rencontrer d'autres étudiants malgré mon arrivée tardive! dis-je en regardant mes deux nouveaux camarades de classe.

Je délaisse le rebord de la piscine pour faire un peu de surplace non loin d'eux.

-Alors, qu'est-ce qui vous garde éveillé à une heure pareille? Pas trop angoissé par la rentrée j'espère?

Avec le train de vie que je menais à Hollywood, je suis devenue presque immunisé contre le stress. Il en faut donc plus qu'une rentrée scolaire pour me faire stresser! Mais je suis bien conscient que ce n'est pas le cas pour tout le monde. De plus, je doute que ce soit tous les jeunes de mon âge qui soient aussi friand que moi à l'idée de quitter leur famille pour vivre tout seul sur un campus...

Soudainement, j’aperçois des mouvements du coin de l'oeil. Après une observation plus profonde, je reconnais les traits d'une jeune dame non loin de la piscine. Trop loin pour que je puisse l'identifier... Qu'est-ce qui lui met la pression à une heure pareille?

- Est-ce que tout va bien? Vous-voulez vous joindre à nous? dis-je directement en sa direction. Maintenant plus près, je peux distinguer les traits doux du visage de la jeune dame. Ça ne m'étonnerais pas que son talent ait un lien avec le public, elle est comme entourée d'un charme mystérieux que je ne saurais décrire.

Je ne sais pas ce qui lui arrive pour être aussi pressée, mais peut-être qu'un peu de temps sur le bord de la piscine pourrait s'avérer bénéfique si elle est stressée. De plus je doute que mon invitation dérange Schufein et Umeka, ils doivent avoir envie de rencontrer des nouvelles personnes eux aussi!
Jeu 27 Juil - 3:50
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
SHSL Pianiste
Messages : 47
Date d'inscription : 24/06/2017
Age : 20
Localisation : Nice,France
Mon sourire, et mon enthousiasme en arrivant menaçaient soudainement de disparaitre lorsqu' Umeka mentionna le voyage. Pendant un instant, je vis passer devant des yeux des images atroces, de ce que j'avais enduré lors de mon périple, et pendant un instant, mon visage devait avoir l'air vraiment pâle. Me rendant compte de ceci, je repris mes esprits et souris autant qu'il était possible de sourire après de telles réminiscences. Après avoir laissé Tobi parler, je pris la parole à mon tour :

"Honnêtement, si ça ne vous dérange pas, je préférerais ne pas trop parler de mon voyage." répondis-je, m'asseyant en tailleur à côté de la piscine "Mais je peux dire que je me sens extrêmement chanceux d'être ici, entouré par autant de talent. Umeka, tu es donc cheffe d'orchestre. Intéressant, j'ai hâte de te voir mener de grands projets, et qui sait, peut-être que nous travaillerons ensemble. Après tout, je suis le SHSL Pianiste, et c'est à nous tous de défendre le futur de ces merveilleux arts que sont la musique et le cinéma". Joignant le geste à la parole, il alluma Norabot et joua un accord de 3 notes en do, une manière pour Nora de dire: "Je suis d'accord."

Tobi posa ensuite une question, mais avant qu'un de nous n'ait eu le temps de répondre, une quatrième personne arriva dans notre direction. C'était une fille, et elle avait l'air très nerveuse, ce qui était tout de même compréhensible, au vu de notre situation. Tobi lui demanda si elle voulait nous rejoindre, ce qui était une bonne idée. En signe d'approbation, j’acquiesçai en faisant un clin d'oeil
Jeu 27 Juil - 20:32
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
SHSL Cheffe d'Orchestre
Messages : 77
Date d'inscription : 23/10/2016
HRP : allez, je relance notre rp, sincèrement désolé pour l'attente !

___

Le visage de Kurifi-san fut déformé un instant par une expression que je ne pouvais décrypter, mais sa voix trahissait une sorte de malaise, peut-être quelque chose d'autre. Il était cependant difficile de dire de quoi il s'agissait, si ce n'est peut-être le même sentiment indescriptible qui devait tous nous ronger en cette soirée inhabituelle. La présence d'un ami musicien comptait pour moi, et il était clair pour nous que de projets se dessineraient à l'avenir.

Une personne nous interrompit malgré sa tentative d'être discrète.

Cette fille qui passait par là, c'était Yoru-san. Elle s'était faite remarquer malgré elle lors de la cérémonie qui avait eu lieu plus tôt dans la journée, mais Hiro-kun s'était empressé de voler à son secours à sa façon. Le fait est que cette fille ne me faisait pas une bonne impression. Toute personne un peu renseignée sur l'actualité savait qui elle était, ou plutôt savait que personne ne savait qui elle était vraiment. Et c'est ce qui avait alimenté les conspirations les plus folles. Les concours de beauté étaient toujours extrêmement superficiels, mais pour une raison inexplicable, l'année où elle avait gagné, l'an 2203, le concours avait été entouré d'événements tous plus étranges les uns que les autres. Cela n'avait pas aidé que la gagnante en question avait tout simplement disparu sans laisser de traces peu de temps après son couronnement.

Un frisson d'anxiété me parcourut lorsque Kisaragi-sama invita la jeune fille à nous rejoindre. Ce n'est pas que je n'avais pas envie de la rencontrer, mais je me sentais incroyablement mal à l'aise en sa présence. C'est sans doute dans une telle situation que mon père m'aurait sermonnée, en me disant que mon attitude est honteuse et que je devrais arrêter de croire toutes les sornettes que je pouvais lire sur Monopedia, mais je ne pouvais pas m'empêcher de penser que cette personne était étrange. Toutes ces bizarreries n'avaient probablement rien à voir avec elle, mais mon impression s'en retrouvait malgré tout affectée.

Je ne pouvais pas montrer que j'étais déstabilisée par sa présence, alors je me repris en tentant d'être naturelle et, croisant les jambes dans l'eau, je me tournai vers elle.

"Oh, vous êtes Yoru-san, n'est-ce pas ? Comment allez-vous ? Vous semblez assez fatiguée, est-ce que ces agitateurs ont continué de vous importuner après la cérémonie ?"
Lun 28 Aoû - 1:10
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
SHSL Reine de Beauté
Messages : 378
Date d'inscription : 30/09/2016
Raté! Elle n'avait pas fait trois pas qu'on l'interpelait déjà. Ah elle devait être belle la miss Japon! Et pourquoi diable cela la préoccupait tant. Elle n'en savait tristement rien mais elle aurait désiré être capable de disparaître car ces regards, semblaient compter et détailler une à une ses imperfections.

Elle était trop petite, miro, sans formes, et en plus elle n'était pas présentable. Ses ongles étaient parsemés de morceaux de terre, ses cheveux probablement en bataille et son maquillage... Elle s'était sentie noyée dans la salle sous les regards de tous ces admirateurs. Mais là maintenant, elle se sentait insuffisante, moins que rien et ça faisait tellement mal! Elle aurait voulu prendre la fuite en courant, ne plus jamais ressenti le ça. Mais à la place son corps semblait peser des tonnes et elle sentait ses joues chauffer achevant son supplice.

Alors à la place elle avança à petits pas et s'arrêta devant le groupe, le regard vissé au sol, les cheveux devant les yeux et s'inclina.


-K..Konbanwa minna san. C'est u..une b..belle journée pour la saison.
Mer 4 Oct - 21:55
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
SHSL Pianiste
Messages : 47
Date d'inscription : 24/06/2017
Age : 20
Localisation : Nice,France
Cette pauvre fille avait l'air tellement gênée, et je pouvais tout à fait le comprendre. D'ailleurs, en tant que personne timide moi-même, la voir comme ça, même si c'était une parfaite inconnue, me mettait mal à l'aise. Elle essaya de lancer une conversation de la manière la plus banale possible: en parlant du temps. Bon,  au moins, on ne pouvait pas lui reprocher de ne pas avoir essayé. Umeka eut l'air de la reconnaître, sûrement, elles s'étaient déjà croisées durant la cérémonie d'accueil. Cela dit, au vu de ce qu'avait dit la cheffe d'orchestre, ça n'avait pas été une très bonne expérience pour ma pauvre camarade au nom toujours inconnu. Posant Norabot sur le côté, je fus le prochain à parler. Autant d’interactions sociales en si peu de temps ... c'était toujours assez épuisant pour moi, donc je savais que j'allais bien dormir ce soir:

"Bonsoir. Ne t'en fais pas, personne ici ne t'importunera, enfin je ne crois pas. C'est ma première visite au japon, donc je ne peux pas te parler climat, et j'ai passé la moitié du temps depuis mon arrivée à dormir dans ma chabre, mais c'est vrai que le temps est agréable" dis-je, avant de continuer "mais je m'excuse, c'est la première fois que nous nous rencontrons, n'est-ce pas ? Je m'appelle Schufein Kurifi, SHSL pianiste et voici Norabot, prête à résonner en cas de besoin. Enchanté !" finis-je avec un sourire signature. J'en avais peut-être trop fait, j'espérais ne pas lui avoir fait peur. Mais au moins, les fondations étaient posées.
Sam 7 Oct - 22:22
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
SHSL Acteur
Messages : 57
Date d'inscription : 21/07/2017
La jeune dame s'approcha, et malgré le fait qu'elle n'avait visiblement pas pris le temps de se préparer pour une sortie en public, elle semblait avoir été déposée par les anges sur l’archipel tant elle était belle. La lune couronnait ses cheveux chocolats d'un diadème d'argent et on pouvait presque entendre le chant des oiseaux derrière sa voit comme si elle était sortie d'un compte de fée. C'était aussi mystique qu'inquiétant, je ne savais pas trop comment réagir face à cette étrange jeune femme. Son ton semblait réservée, comme si elle ne s'attendait pas à être obligée de parler à quelqu'un pour le moment.

Je me contente de lui sourire de toute mes dents alors de Schufein se présente en enchaînant sur la remarque que Yoru a fait sur le temps qu'il fait. Je me redirige vers le bord de la piscine, prenant appuie sur mes avants-bras pour m'approcher du groupe.

-Quant à moi, je me nomme Tobi Kisaragi! SHSL acteur. C'est un plaisir de vous rencontrer!
dis-je sur un ton enthousiaste.

Je regarde le petit groupe qui s'est formé en si peu de temps autour de la piscine et je souris bêtement en repensant à l'atmosphère absurdement conviviale de ces lieux.

- Alors tout le monde, vous comptez profiter de la piscine? L'eau est bonne ne vous gênez pas!

Dim 15 Oct - 22:58
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hyper Danganronpa RPG :: RP - Arc 1 :: Ponant - Zone Résidentielle :: Internat :: RDC - Partie Commune :: Terrasse-
Sauter vers: