AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

[J1] Arrivée mouvementée

 :: RP - Arc 1 :: Ponant - Zone Résidentielle :: Internat :: RDC - Partie Commune :: Salle commune Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
SHSL Pianiste
Messages : 8
Date d'inscription : 24/06/2017
Age : 19
Localisation : Nice,France
"Plus jamais!" se dit Shufein alors qu'il franchissait la porte d'entrée d'un grand bâtiment. Il peinait à respirer et dut se retenir à plusieurs reprises de ne pas vomir à la suite de son long et épuisant voyage, mais au moins, il avait enfin touché terre maintenant.

Il avait reçu sa lettre d'admission en même temps que les autres, du moins c'est ce qu'il supposait, mais forcé par les événements autour de lui, il avait du partir bien plus tôt et fuir précipitamment de chez lui et n'avait donc pas pu emporter beaucoup d'affaires avec lui. Son itinéraire n'était pas non plus le plus inspiré. Influencé par les événements l'ayant poussé à quitter son domicile familial, il avait du traverser toute l'Europe à pied, passant par des zones en guerre et survivant à peine, s'arrêtant de temps en temps dans des refuges pour y passer la nuit et soigner ses blessures, physiques et émotionnelles. Il mangeait peu durant la journée, dormait peu durant la nuit et ses derniers plaisirs résidaient dans la pratique de son instrument et dans l'écriture d'un journal, une de ses plus précieuses possessions qu'il chérissait maintenant presque autant que sa propre vie, et dans lequel il écrivait des souvenirs de son ancienne vie. C'était pour lui un moyen, en quelque sorte, de conserver sa santé mentale malgré le désespoir et la folie qui l'entouraient.

Arrivé près de la mer, après des mois de voyage sans but, il entama la deuxième partie de son périple. Cependant, comme ses ressources étaient limitées, il dut "emprunter" une barque pour effectuer la traversée de l'océan. Et cette traversée fut extrêmement mouvementée. Entre les jours ensoleillés et brûlant, le recouvrant de plaques rouges et les nuits fraîches, ou plutôt glaciales, le faisant presque suffoquer, il devait s'assurer que sa maigre embarcation ne tombe pas en pièces et que ses affaires ne tombent pas dans l'eau. De plus, de nombreux prédateurs rodaient dans ces eaux et la vie de Shufein ne tenait qu'à un fil.  Enfin, après plusieurs semaines de rame et de souffrance incessante, il atteint un rivage. Trop fatigué pour même pouvoir exprimer sa surprise, il s'engouffra hors de son radeau, qui était maintenant partiellement délabré, et s'assit quelques instants pour prendre son souffle. Soudain, son téléphone se mit à vibrer à plusieurs répétitions et des centaines de notifications se mirent à défiler sur l'écran. Shufein les effaça, les unes après les autres, mais une en particulier retint son attention:
http://danganronparpg.forumactif.com/t103-a-lire-introduction-you-got-mail

"J'ai été ... accepté ?" Shufein en eut pour un moment le souffle coupé, mais c'était bien là la vérité, un véritable e-mail de la Negaigoto Academy datant de deux jours. Il avait du mal à y croire et dut se pincer pour s'assurer qu'il ne rêvait pas

"C'est impossible!" son expression incrédule se transforma en soupir de soulagement, puis en sourire et enfin, il se mit à rire. Un rire sincère, mais un rire enfin. Un rire qui trahissait sa fatigue et sa douleur, mais un rire libérateur.

Après avoir fini de rire, il s'arrêta un instant pour observer ses alentours. Il avait voyagé depuis un bon moment déjà et il ne s'était pas vraiment arrêté comme ça pour savoir où il était ni ce qu'il devait faire. Pendant ces derniers mois, il avait marché, couru et ramé sans objectif, jusqu'à aujourd'hui. Ce qu'il savait en tout cas, c'est qu'il était sur une île, très loin du reste du monde, sûrement habitée au vu de la présence de bâtiments autour de lui. Décidant d'explorer autour de lui, il se dirigea vers le grand bâtiment qui lui inspirait confiance.

Et il y était, à présent. Il vit des jeunes gens, ayant à peu près son âge, passer dans sa direction, mais était trop épuisé pour pouvoir même parler. Jetant un coup d’œil autour de lui, il remarqua un plan à l'entrée. Ce plan était signé d'un logo bien familier: "C'est le logo de la Negaigoto Academy! Je l'ai déjà vu avant! Alors, ça veut dire que cet endroit est ..." Il décida de se diriger vers la salle commune, là d'où venaient les gens qu'il avait croisés, pensant qu'il y aurait sûrement quelqu'un pour lui expliquer où il était, ce qu'il devait faire et où aller pour poser ses affaires qui lui semblaient peser une tonne à présent. Marchant presque en pilote automatique, il parvint enfin à atteindre la vaste salle commune. "Pas mal comme endroit" se dit-il de manière vague, l'esprit trop embrumé pour pouvoir former une pensée plus cohérente. Il remarque du coin de l’œil, qu'il restait encore quelques personnes dans la pièce, en train de discuter. Légèrement mal à l'aise et se demandant ce qu'il avait raté, il avança, dans le but de se présenter.

Il fit un pas avant de s'effondrer sur le sol, la fatigue ayant enfin pris le dessus. En quelques secondes, il plongea dans les bras de Morphée.
Sam 1 Juil - 1:33
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
SHSL Populaire
Messages : 128
Date d'inscription : 20/10/2016
Age : 99
Localisation : Au Sud :)
Maniniña s'était pour ainsi dire perdu mais très vite le lycée lui serait familier, la preuve elle connaissait déjà dix endroits dans lesquels, elle avait perdu son chemin, le problème restait de situer ces dix dits endroits. Marchant alors vers la salle commune pour ne plus être perdue dans les couloirs et les dédales de l'internat, elle vit un tapis qu'elle n'avait pas vu en entrant, malgré sa position qui obligeait quiconque entrant à se prendre les pieds et à s'étaler avec la grâce et la subtilité d'un lamantin populeux à lunette retourné. Mais en regardant de plus près l'essuie pied semblait avoir des valises, ce qui est, nul ne peut défendre le contraire, en somme toute assez rare, les tapis n'ayant besoin que de peu d'affaires au quotidien. En allumant un peu ce que Maniniña aurait dû avoir entre les deux oreilles, elle aurait vite compris que le machin tapiforme était en fait un élève qui s'était étalé tel des détails inutiles dans une dissertation pour qu'elle fasse plus de vingt lignes.
S'approchant encore et toujours ce ne fut que quand elle se situa à deux pas de la chose qu'elle reconnu une forme anthropomorphique, alors réfléchissant quelques instants, elle comprit qu'il ne s'était sans doute pas tromper de lit, car il n'y avait de lit à cet emplacement, et que ça faisait un bon bout de temps qu'il était là, affalé ainsi qu'un cachalot fainéant, le temps qu'elle pense ça en était la preuve.
Prenant son courage et les épaules du jeune homme à deux mains, elle commença à lui parler tout en le retournant pour qu'il soit adossé au sol. Mettant la tête du brun frisé à terre sur son genoux, ne pouvant le soulever plus, force Maniniñesque oblige, elle essaya de le réveiller par les mots et si ça ne suffisait elle en viendrait aux baffes, puis à l'eau pour en finir au revolver comme le stipulait la Constitution à propos des réveils en zone commune.


-Bonjour, bonjour, ça va ?

Le regardant elle attendait son réveil en répétant la même phrase, en attendant qu'à défaut d'être dans les bras de Morphée, il aille dans les bras de mani.
Dim 16 Juil - 14:57
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
SHSL Pianiste
Messages : 8
Date d'inscription : 24/06/2017
Age : 19
Localisation : Nice,France
"...on...ou
b...j...r, ... va ?"


Encore engourdi, ces quelques mots le sortirent légérement de son endormissement. Cependant, la première sensation qu'il ressentit, avant même d'ouvrir les yeux fut un intense et puissant mal de tête. Un mal de tête tellement retentissant que Frank Black aurait pu écrire une chanson à son sujet. Un genre de mal de tête qui aurait pu arriver après une journée à Néo Woodstock ou après un concert des Nirvana Youngsters: Next Generation. En outre, un mal de tête permettant beaucoup d'analogies musicales, mais quand même extrêmement désagréable.

La sensation qui suivit était quelque chose de plus confortable, au niveau de sa tête, comme si celle-ci était posée sur un oreiller doux, ou même sur un des nuages dont parlait Paul Mccartney dans une de ses chansons, Foot in the clouds ? Feet in the clouds ? Il n'en était pas sûr, mais c'était une de ses chansons préférées. Essayant de se rappeler où il était, Shufein pensa qu'il avait fait un rêve et qu'il était de retour chez lui. Soulagé par cette perspective, il tenta d'ouvrir les yeux.

Il eut du mal à les ouvrir à cause de la lumière qui agressa ses yeux, alors il les plissa, essayant de s'adapter à la lumière dans ses yeux, comme dans la chanson de The Last Revel, un de ses groupes préférés du 21ème siècle. La première image qu'il vit était un visage. Le visage indistinct d'une fille qu'il ne connaissait pas. Son premier réflexe aurait normalement été de reculer, par surprise, cependant, il était peut-être encore un peu trop fatigué pour ça, alors il se contenta de fixer pendant un moment cette personne qui avait l'air de rendre son regard. Pendant quelques secondes, il resta ainsi, jusqu'à se rendre compte de l'inconfort de cette situation. Il s'assit alors et fit face à son interlocutrice.

Remarquant ses valises étalées autour de lui, ses souvenirs rejaillirent rapidement. Il savait maintenant où il était et il se sentit gêné, pendant un instant, de la première impression qu'il avait donné:"S'évanouir le premier jour ... Super idée, maintenant j'ai l'air fragile". Se rendant compte que la fille devant lui le regardait d'un air perplexe, sans doute car il n'avait pas dit un seul mot depuis qu'il s'était réveillé, il pensa que c'était une bonne idée de dire quelque chose, n'importe quoi pour briser la tension:

"Ladies and gentlemen, let's get ready to Rumble!!! Shufein est mon nom, et le piano est mon don!!! Quelqu'un a une suggestion ? Qui veut écouter une chanson ?" dit-il d'un ton excité, se levant et serrant vivement la main de son interlocutrice avant de se rendre compte de ce qu'il faisait. Riant légèrement, il se calma avant de continuer:

"Désolé" il dit "Les présentations sont toujours un peu trop solennelles, je pensais apaiser un peu l'atmosphère. Enchanté de faire ta connaissance. J'espère que nous nous entendrons bien. Je viens d'arriver, donc j'ai sûrement manqué pas mal de choses, est-ce que tu pourrais me rattraper s'il te plait ?"

Il attendit une réaction, espérant qu'il ne lui ait pas fait peur avec cette présentation excentrique
Lun 17 Juil - 13:49
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
SHSL Populaire
Messages : 128
Date d'inscription : 20/10/2016
Age : 99
Localisation : Au Sud :)
Le garçon semblait sacrément sonné car à dire vrai, il commençait à peine à ouvrir les yeux alors que déjà elle s'échauffait les mains. Il avait l'air d'en avoir pris de la très bonne et en quantité suffisamment élevée pour ne pas avoir à en reprendre avant la fin de l'année scolaire.


Puis mystérieusement sans aucune raison apparente, ni dissimulée d'ailleurs -où l'aurait-il dissimulée ?- il s'assit en face d'elle et la regarda, elle aussi du coup le regarda perplexe. Puis comme ça en voyant ses valises, bizarrement sans doute il rougit légèrement serait-il gêné ?


Avait-il honte d'exposer devant toutes et tous ces grosses valises ? N'y avait-il que dans l'intimité d'une chambre qu'habituellement, il proposerait solennellement à un être de confiance "Tu veux voir mes grosses valises ?" pour une raison d'honnêteté, de raison ou de plus perverses et obscures desseins ou dans d'étranges ou toute autre circonstances ou pour des motifs de toutes sortes ?


Puis il prit la parole....quel désastre...il devait avoir une honte magistrale quand il reprit avec son désolé. MAIS QUEL IDIOT ! Pourquoi voulait-il taire son côté fou-fou ? Certes il était un peu trop développé et irréfragablement trop peu ponctuel mais alors ? Bon, enfin...


Puis se levant aussi, n'écoutant qu'à moitié, elle comprit qu'il était content de la rencontrer, elle aussi d'ailleurs était merveilleuse heureuse de se connaître elle-même. Et elle comprit également qu'il fallait lui dire ce qui s'était passé ou alors c'était qu'il voulait qu'elle le rattrape, allait-il tomber ?


Souriant, elle lui répondit en essayant d'être claire, concise et précise même si elle ne connaissait la signification que de deux mots sur trois. 

-Alors moi c'est Maniniña enfin plus ou moins, et puis alors depuis le début, la Directrice a fait un discours, puis ses deux potes en tas potentats de recteurs ont chacun fait un discours...et enfin on doit aller se faire vacciner, donc t'as rien manqué....euh quel est ton nom au fait ?
Lun 17 Juil - 15:28
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
SHSL Pianiste
Messages : 8
Date d'inscription : 24/06/2017
Age : 19
Localisation : Nice,France
Dès lors que Maniniña commença à parler, Shufein se mit à se concentrer sur ce qu'elle disait. Ce n'était pas qu'il cherche à détecter une contradiction sur laquelle il pourrait tirer, ou qu'il aie du mal à comprendre ce qu'elle disait, mais il s'était retrouvé aspiré, sans le savoir, par ses paroles. Sa voix, ses intonations, son regard, ses gestes, tout avait l'air tellement bien construit et montrait bien sa confiance en soi. "Est-ce donc cela, la confiance d'un SHSL ?" pensa-t-il. Il prit note mentalement d'aller se faire vacciner aussi tôt que possible et d'en profiter pour demander où déposer ses affaires.

"C'est noté, merci" il répondit, mimant un salut militaire "Et pour répondre à ta question, je suis Shufein, de nom de famille Kurifi, régiment 11 garnison 037, et si tu réduis mon nom de famille en Kuri juste parce que je viens d'Inde, je t'y enverrai directement par colis postal. Je suis SHSL pianiste, enfin pas un de ces vieux pianistes ennuyeux et classiques, avec leurs règles strictes. Si je devais citer une inspiration, ce serait quelqu'un comme David Bowie. Cet homme a vraiment révolutionné la musique pop à son époque, un véritable innovateur, et c'est mon rêve de pouvoir un jour faire autant de vagues que lui dans ce domaine. Oui, ça et trouver un groupe pour jouer dans le festival Neo Woodstock de l'an prochain. Mais je suppose qu'avec autant de talent dans cette école, ce genre de personnes ne devrait pas être difficile à trouver. D'ailleurs, est-ce que tu savais que le Woodstock original était apparemment un tel bazar qu'il y a eu des jours d'embouteillages avant, pendant et après le festival ? Tout ça pour voir des gens comme The Who ou Janis Joplin et surtout Jimmy Hendrix, et à la fin, les entrées étaient même totalement gratuites. Apparemment, un de mes ancêtres avait fait le voyage depuis l'Angleterre, vu que les relations entre l'Inde et l'Angleterre étaient assez étroites, avec la colonisation et la décolonisation, enfin tu vois ce que je veux dire "

S'arrêtant un instant pour respirer, il se rendit compte qu'il avait peut-être été un peu trop loin. Ses digressions pouvaient parfois durer très longtemps et par le passé, cela avait agacé pas mal de personnes. Mais étrangement, il se sentait un peu moins gêné de partager ses pensées à cette personne qu'il venait pourtant à peine de croiser. "Peut-être que c'est vraiment ça, la présence d'un SHSL" il pensa à nouveau.

"Mais je digresse, quel est ton talent SHSL ?" demanda-t-il d'un air curieux
Lun 17 Juil - 22:22
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hyper Danganronpa RPG :: RP - Arc 1 :: Ponant - Zone Résidentielle :: Internat :: RDC - Partie Commune :: Salle commune-
Sauter vers: