AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

[J1] Vois ça comme une étude [ft. Yoru]

 :: RP - Arc 1 :: Ponant - Zone Résidentielle :: Internat :: RDC - Partie Commune Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
SHSL Maître d'Armes
Messages : 100
Date d'inscription : 09/10/2016
Il se déplaçait aisément dans les couloirs de l’école. Il connaissait déjà bien l’endroit. Disons que se faufiler hors de la salle après le discours d’accueil ennuyant pour faire de la reconnaissance avait été une assez bonne idée.  La réserve à sa droite, la cantine droit devant. Sans avancer, il savait que sur sa gauche se trouvait la salle commune et dans le couloir parallèle à celui qu’il traversait se trouvait la buanderie.  Cet étage ne renfermait aucun secret pour lui. Pour expliquer à quel point il avait pris ses repères, disons qu’il s’était amusé à mémoriser les dortoirs et ses occupants. Une information que certains qualifieront d’inutile mais ça restait indéniablement un bon entraînement pour la mémoire. Oui, il était fier de pouvoir dire, au bout d’une soirée, qu’il savait que Yoru et Maniniña Torosuzchi, par exemple, restait dans la chambre F14.
Par contre, il ne pouvait pas ou très difficilement mettre des visages que sur très peu des noms qu’il avait retenus, pour ne pas dire aucun.  Il visualisait encore la longue chevelure et les cheveux qu’on pourrait décrire comme brun de la Miss/Princesse par excellence. Mais en ce qui concernait ce Hiro avec qui il partagerait malheureusement son dortoir cette année, aucune idée de qui cela pouvait être. Pour dire vrai, il n’avait pas réellement essayé donc ça n’avait rien de bien étonnant…
En parlant du loup. Il aperçut Yoru en tournant à l’angle du couloir menant vers le dortoir des garçons. Elle s’apprêtait à le dépasser calmement et il s’apprêtait à en faire de même, lorsqu'une soudaine motivation s’empara de lui. Il bouscula de son épaule la jeune fille en passant, volontairement ou pas qu’importe, il dût la rattraper pour l’empêcher de tomber à la renverse à cause de cette collision frontale. Il lui offrit son plus beau sourire.

- Excuse-moi, j’avais la tête ailleurs. Yoru, c’est ça ? La fameuse reine de beauté. C’est un plaisir d’enfin avoir l’occasion de converser avec toi.

Ce n’était certainement pas totalement faux. C’était à peine une exagération, après tout, on a rarement l’occasion de discuter avec une personne qui a sûrement passé sa vie entière avec l’idée qu’elle était magnifique, charismatique, attirante, charmante, mignonne et euuh.. Ainsi de suite… Ce serait mentir que de dire qu’elle ne méritait pas un tel titre, Vin en prit une nouvelle fois conscience alors qu’il lui agrippait encore le coude. Il allait observer de la plus bête des manières la direction que cette conversation prenait, histoire de pouvoir se vanter à sa mère d’avoir essayé mais qu’il était évident que ça ne servait à rien de fournir d’autres efforts ici, les gens étant soit narcissiques soit clairement peu dignes de confiance.

- J’aurai du faire attention. Je ne veux pas être vu comme le gars qui a blessé une des plus belles filles du XXIIIe siècle.

Son ton n’était pas sarcastique ou quoi que ce soit, juste neutre. Il laissa glisser sa main le long de son bras et la lâcha enfin, lui adressant le même sourire, prêt à analyser et comprendre la réaction qu’il anticipait naturellement.
Lun 13 Fév - 0:44
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
SHSL Reine de Beauté
Messages : 354
Date d'inscription : 30/09/2016
Yoru était en train de se masser le bras à la sortie de son vaccin. Rien de bien étonnant à cela, on lui avait dit qu'elle pourrait faire de la fièvre cette nuit. Alors oui, elle massait son bras en pensant à ce que lui avait dévoilé la lumière bleue, les cicatrices formant un damier sous sa chaire qui témoignaient d'une vie active à l'enfance. Vie active dont elle n'arrivait tout simplement pas à se souvenir. Et ce n'était pas par manque d'effort. Aussi ne fût ce pas étonnant qu'elle ne soit pas attentive à ce qui la renversa. Mais au lieu que son bassin ne prenne le chemin le plus directe vers  le sol, une main vint se glisser dans le creux de son dos et une autre vint sur son épaule.

Son regard fût intercepté  par une chemise blanche sous laquelle, une peau pale se soulevait à un rythme régulier. La jeune miss dût pencher la tête et soudain elle sentit que ses pieds ne touchaient plus le sol. Pourquoi? Parce qu'elle avait en face d'elle ce que les artistes antiques avaient dû espérer atteindre dans leur quête du beau. Un visage d'ange, encadré par des cheveux courts flamboyants et ces yeux! Ces Yeux! Taillés dans l'or le plus pur, ils mettaient à nu les secrets les mieux dissimulés, et ils la fixaient. Ils voyaient certainement le rouge qui lui montait au joue, parce qu'elle sentait son visage brûler. Si ça n'avait pas été un manque de politesse, elle se serait cachée derrière ses mains.  Elle devait ressembler à une tomate! Alors qu'elle allait parler pour dire quelque chose, n'importe quoi histoire de ne pas ressembler complètement à une gourde,  il lui sourit. Il l'atteignit en plein coeur et elle se retrouva le souffle coupé.


- Excuse-moi, j’avais la tête ailleurs. Yoru, c’est ça ? La fameuse reine de beauté. C’est un plaisir d’enfin avoir l’occasion de converser avec toi.

Yoru pouvait à peine en croire ses oreilles, il... il connaissait son nom et... et en plus il voulait lui parler! À elle! Oh Kami sama! Trouver quelque chose à dire... vite!

-Anooo.... Je...Je... Oui...

Il n'était peut être pas trop tard pour se cacher le visage, parce que si elle le pouvait, elle se serait certainement enterrée. Une chance pareille et elle avait tout gâché!

- J’aurai du faire attention. Je ne veux pas être vu comme le gars qui a blessé une des plus belles filles du XXIIIe siècle.

Les bras qui la retenaient partir et elle sentit que sa main descendit le long de son bras, bras dont la peau immaculé dissimulait au niveau de son derme des secrets que sa mémoire ne pouvait plus retrouver. Mais plus important encore elle le sentait rompre le contact. Et là maintenant, tout de suite, toute son âme li criait de ne pas le laisser partir.

-MATTA!

Son bras était tendu comme pour essayer de l'attraper et voyant sa position elle le rangea derrière son dos et  fixa le sol, se mordillant la lèvre inférieure.

-Anooo... Je... Je veux dire... Vous n'avez pas à vous excuser, je... j'étais moi-même distraite... Sanchellini san. Et m.. merci de vouloir converser avec moi.
Sam 1 Avr - 6:09
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hyper Danganronpa RPG :: RP - Arc 1 :: Ponant - Zone Résidentielle :: Internat :: RDC - Partie Commune-
Sauter vers: