AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

[Jour 1] Pas de chance ! [pv. Mieko]

 :: RP - Arc 1 :: Ponant - Zone Résidentielle :: Internat :: RDC - Partie Commune :: Salle commune Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
SHSL Fauconnier
Messages : 17
Date d'inscription : 18/01/2017
Age : 22
Localisation : Alsace
HS
Spoiler:
 

Ce n'était décidément pas un jour de chance pour Anton, à bout de souffle il entre dans la pièce et découvre que la journée d’intégration est déjà finie ! Anton s'assoit sur une chaise dans un coin et repense à son voyage.

Anton, qui n'était pas trop branché technologie reçu la lettre d'invitation de la Negaigoto Academy à la place de l'e-mail. L'école avait envoyé un hibou voyageur pour acheminer la lettre jusqu'au fin fond de la Forêt-Noire. Malheureusement, celui-ci arriva avec un retard considérable. Anton soupçonna que le hibou n'a pas bénéficié d'entraînement suffisant pour un voyage de cette distance. La pauvre bête faisait de la peine à Anton qui ne put s’empêcher de lui procurer des soins, malgré le manque de temps. Anton décida également de l'emmener avec lui jusqu'à la Negaigoto Academy pour lui éviter le vol une deuxième fois. Anton arriva à l'aéroport en retard et dut remplir une tonne de papier pour pouvoir emmener le hibou dans l'avion. Sans surprise Anton avait loupé le premier vol, C’était un comble pour lui qui aimait calculer et analyser pour que ses projets soit une réussite...

La lettre en retard, le pauvre hibou épuisé, l'avion raté, les conditions de vol affreuses, le décalage horaire un peu dur, la nourriture vraiment pas géniale (même pas de yaourt au citron!). Ce n'était vraiment pas un début à la Negaigoto facile pour Anton !

Les quelques étudiants encore présents dans la pièce lors de l'arrivée d'Anton quitte peu à peu les lieux. Anton se réconforte en pensant que personne n'a remarqué son absence et qu'il va pouvoir éviter les ennuis. Mais un problème le stop lorsqu'il remarque l'estrade avec le micro. Il y a sûrement eu une annonce importante et il l'a loupé. Pas d'autre solution en vue : il faut qu'Anton rattrape un des étudiants et lui demande un résumé de cette journée d’accueil.
Lun 6 Fév - 20:16
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://danganronparpg.forumactif.com
Directrice
Messages : 521
Date d'inscription : 30/09/2016
Mieko avait terminé son discours et avait vu s’achever la cérémonie d’entrée. Elle n’avait pas vraiment eu l’effet escompté. Les étudiants semblaient anxieux pour la plupart et n’avaient pas été réceptifs aux paroles de la directrice, à l’exception peut-être de quelques uns qui avaient montré leur émotion. La salle était désormais vide. Tous les élèves s’étaient précipités pour en sortir avec soulagement. “C’est enfin fini”, avait-on pu lire sur le visage de certains.

C’est avec une certaine déception que Mieko était restée dans la salle commune pour la remettre en ordre et aider au nettoyage suite au passage tumultueux des étudiants. Elle se remémora l’époque où c’était elle qui était à leur place. La cérémonie était peut-être plus modeste, mais il y avait un esprit collectif, un consensus et une énergie de groupe qui s’étaient créés autour du discours de Dosan Monokuma. Pour la première fois de Mieko, c’était raté. Elle pensa à son père et se demanda si, là où il se trouvait, il était quand même satisfait d’elle.

"Ai-je transmis la vision de la Negaigoto Academy comme tu savais le faire… ?" se demanda-t-elle à plusieurs reprises.

C’est alors qu’elle vit entrer un jeune homme dans la salle. Son style était très particulier. Bien sûr, c’était le cas de nombreux autres étudiants. Les Super High School Level avaient pour la plupart toujours brillé par leur originalité. Celui-ci était vêtu d’une cape et coiffé d’un chapeau couvrant ses cheveux noirs corbeau et son regard perçant. Mieko l’identifia rapidement. Elle avait appris par coeur tous les dossiers des nouveaux élèves. Elle reconnut donc aisément le Super High School Level Fauconnier.

Comme tous les élèves au style de vie faisant mauvais ménage avec la technologie, ce dernier avait été particulièrement difficile à contacter. Mieko avait quelques appréhensions à ce sujet, et désireuse de confirmer que tout s’était déroulé pour le jeune homme dans des délais convenables, elle s’en approcha pour se présenter à lui.

"Bonjour. Vous êtes Anton Schleier, n’est-ce pas ? Je me présente : Mieko Monokuma, directrice de la Negaigoto Academy. Je ne crois pas vous avoir vu à la cérémonie. Votre voyage s’est-il bien passé ? Nous avions essayé de faire en sorte que tout le monde puisse arriver à l’heure mais vous ne semblez pas avoir eu cette chance… Si je peux vous être utile de quelque manière que ce soit, je vous prie de m’en parler."
Ven 10 Fév - 16:40
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
SHSL Fauconnier
Messages : 17
Date d'inscription : 18/01/2017
Age : 22
Localisation : Alsace
Anton stoppé net dans son élan, se retourne et voit une jeune femme à l'air sérieux.

"Euh bonjour, effectivement, je suis Anton Schleier. Enchanté de faire votre connaissance."

Il se dit : "directrice si jeune ?!"

Puis repris :

"Veuillez m'excuser pour le retard, j'ai eu quelques complications lors de la réception du hibou que vous m'avez envoyé."

Il réfléchit un instant : "il ne vaut mieux pas que je commence à critiquer leur façon à entraîner leurs oiseaux messagers, surtout pas devant la directrice !"

"Le pauvre hibou était épuisé lors de son voyage jusqu'en Forêt-Noire, je l'ai laissé se reposer et je l'ai ramené avec moi dans l'avion pour lui éviter un second envol. D’ailleurs, je l'ai laissé dehors dans sa cage, je ne sais pas à qui le confier pour le remettre dans son enclos."

"J'ai également une question, j'ai vu un micro sur l'estrade, ai-je loupé une annonce importante ?"
Mer 15 Fév - 20:53
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://danganronparpg.forumactif.com
Directrice
Messages : 521
Date d'inscription : 30/09/2016
Anton semblait évasif. Mieko devina que le voyage du jeune homme ne s’était pas forcément très bien passé. Elle avait passé du temps à travailler son langage et les nombreux sous-entendus qu’une simple poignée de mots pouvaient contenir. En général, l’expression “quelques complications” laissait deux possibilités d’interprétation. Soit c’était une façon vague de se justifier lorsque l’on avait pas d’excuse, soit c’était un moyen d’éviter de critiquer une personne d’autorité. Le fait est que les dresseurs d’oiseaux de la Negaigoto Academy n’étaient, pour ainsi dire, pas les meilleurs du monde. L’école avait beaucoup à apprendre de l’étudiant connu sous le titre de SHSL Fauconnier. Ce qui voulait dire que le hibou avait probablement connu des soucis lors du voyage et était arrivé en retard.

“Un autre échec”, pensa Mieko. Elle espérait simplement que le voyage d’Anton n’avait pas été trop tumultueux comme ça avait l’air d’être le cas. Mais elle ne pouvait pas non plus s’excuser pour quelque chose dont elle n’avait pas été accusée : c’eût été extrêmement impoli pour le nouvel étudiant de prétendre ouvertement lire entre les lignes de son discours. Tout ce que Mieko pouvait faire, c’était donner le meilleur d’elle-même et accueillir avec dignité l’étudiant aux cheveux corbeau.

"Vous n’avez pas à vous excuser, Schleier-kun. Je comprends tout à fait. Je vous remercie de vous être occupé de notre hibou. Veuillez me le confier, vous avez déjà beaucoup à faire en vous installant ici. Soyez le bienvenu à la Negaigoto Academy."

L’étudiant désigna ensuite le micro de l’estrade et devina avec justesse qu’il avait été servi pour une sorte d’annonce. Il était vrai qu’il avait manqué la cérémonie d’accueil. Un certain nombre d’informations importantes lui avaient donc échappé. Il aurait été rude de le renvoyer vers d’autres étudiants pour les obtenir. Il aurait été d’autant plus rude de lui demander de se tourner vers les recteurs, qui étaient d’une part occupés, et qui d’autre part étaient un peu plus intimidants que la jeune directrice. En outre, le fauconnier avait probablement faim.

"Schleier-kun, si vous voulez bien vous asseoir… Nous avons des restes du buffet de la cérémonie d’accueil. Souhaitez-vous manger ou boire quelque chose ? Je pourrai vous donner les informations que vous avez manquées, ne vous préoccupez pas pour ça."

Mieko lui fit le résumé. Elle n’oublia pas de lui communiquer sa vision du projet, ses paroles d’espoir, mais aussi les détails plus pratiques tels que le fonctionnement du TIP, la disposition des chambres ou la nécessité d’aller se faire vacciner dans le jardin de l’internat. Réalisant ensuite que cette masse d’informations formelles et administratives devaient mettre Anton dans une situation quelque peu stressante, sans compter le contexte inhabituel, Mieko tenta de détendre l’atmosphère. Elle voulait apprendre à connaître l’étudiant plus personnellement, en tout bien tout honneur.

"Schleier-kun, si vous me permettez une question personnelle… Combien de compagnons à plumes avez-vous ? Vous semblez vous être pris d’affection rapidement pour notre hibou, et je dois admettre que c’est assez merveilleux à observer."
Jeu 16 Fév - 21:14
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
SHSL Fauconnier
Messages : 17
Date d'inscription : 18/01/2017
Age : 22
Localisation : Alsace
Anton confie les clefs de la cage de transport du hibou à Mieko.

"Merci, tenez, voici les clefs de la cage. J'espère qu'il a bien pris le voyage et qu'il pourra vite retrouver ses camarades."

Il s’assoit ensuite avec Mieko à la grande table du buffet, il y avait là toute sorte de spécialité de différents pays. Les plateaux étaient bien entamés, mais il restait encore beaucoup de nourriture. Mieko lui proposa quelque chose à manger ou à boire. Anton qui n'a quasiment rien mangé lors de vol avait une faim de loup et aurait pu manger tout le reste du buffet ! Or, ce serait passer pour un gourmand égoïste qui ne pense qu'a la nourriture. Anton désigna simplement la dernière part d'une tarte qui semblait eue avoir du succès durant la cérémonie.

"Je prendrai une part de ceci, je ne sais pas ce que c'est, mais elle a l'air délicieux."

Anton écouta attentivement le résumé de Mieko, tout en mangeant son morceau de tarte qui s’avérait être une sorte de tarte aux citrons exotiques ! Il prit un morceau de papier et nota les informations au vu du grand nombre de celles-ci. Mieko semblait ensuite s'intéresser à la passion d'Anton et lui posa des questions sur ces rapaces nocturnes.

"Ah ! Je m'occupe de 38 oiseaux, il y a 25 chouettes et 13 hiboux qui vivent dans ma volière. J'ai effectivement développé un lien avec ces oiseaux, c'est comme si je les comprenais et qu'ils me comprenaient. J'ai toujours vécu dans la nature, au contact des animaux de la Forêt-Noire. Dans ma jeunesse, je préférais me ressourcer dans cette forêt qui encerclait mon village plutôt que de jouer au ballon avec les autres enfants. C'est de là que j'ai appris à écouter, à comprendre ce que les oiseaux se chantaient. Au début, je n'avais pas de préférence pour les rapaces nocturnes, j'écoutais simplement tous les oiseaux et je m'amusais à créer des sifflets qui imitaient leurs chants. Cette passion pour les hiboux m'est venue quand..."

Anton s’arrêta en remarquant qu'il parlait beaucoup trop de lui.

"Désolé, je me suis emporté, j'ai tendance à ne plus pouvoir m’arrêter quand je parle de mes "congénères"."
Lun 20 Fév - 19:12
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://danganronparpg.forumactif.com
Directrice
Messages : 521
Date d'inscription : 30/09/2016
Mieko eut un petit rire lorsque le fauconnier s’excusa. Ce n’était pas un rire moqueur. Il n’y avait aucune malice dans ce rire. Il était chaleureux et doux. Cette façon de demander pardon lorsque l’on estime trop parler de soi-même, Mieko l’avait déjà vécue près de dix ans auparavant. Elle avait déjà eu cet état d’esprit : s’excuser d’être là, de “trop se mettre en avant”, veiller à afficher une certaine humilité en permanence. Celui qu’elle considérait comme un professeur à l’époque lui avait proposé un point de vue différent. C’est en ayant ces souvenirs à l’esprit que Mieko répondit à Anton.

Votre implication est remarquable, Schleier-kun. C’est pour des jeunes aussi passionnés que vous que cette académie a été créée. Il y a beaucoup de personnes talentueuses en ce monde. Connaissez-vous la Hope’s Peak Academy ? Cette école a été détruite il y a presque deux siècles. Elle avait misé uniquement sur le talent de ses étudiants, mais elle n’était gouvernée par aucune boussole morale. Le résultat a bien failli réduire notre civilisation au néant.

La directrice marqua une pause pour s’assurer que le fauconnier la suivait dans ses propos. La Hope’s Peak Academy ? Lorsqu’elle avait entendu ces paroles pour la première fois, elle ne savait pas où voulait en venir son “professeur”.

Ce que cette tragédie aurait dû nous apprendre, c’est que le talent ne suffit pas. C’est un outil qui peut être utilisé pour faire le bien ou le mal. Cependant, la vocation de la Negaigoto Academy, ce n’est pas simplement d’employer ce talent dans la bonne direction. Je pense que nous avons, avant tout, le devoir de partager nos passions respectives, comme vous venez de le faire en me racontant un morceau de votre histoire. Le monde oublie souvent que derrière un talent, il y a un être humain, un parcours de vie, et des émotions qui l’animent. Le monde recherche ses compétences, et l’individu finit par se réduire de lui-même à un “devoir” d’offrir son talent. Ce que nous avons à donner, ce n’est pas qu’une question de performance, ou de bien faire les choses, ne pensez-vous pas ? Vous n’avez pas que vos compétences à apporter à la société. J’étais sincèrement intéressée par votre histoire.

Mieko se leva. A ce moment, un rayon de soleil traversa la fenêtre près de laquelle se trouvaient la jeune femme et l’étudiant. Les cheveux et les yeux de Mieko étaient vitalisés par cet éclat. Sa chevelure rousse était d’autant plus flamboyante. Mais ce n’étaient pas des flammes de rage et d’énergie incontrôlable. C’était un feu à la fois passionné et tendre.

Alors n’oubliez jamais vos sentiments pour vos compagnons, et ne cessez jamais de les partager, quoi qu’il arrive. Personnellement, j'ai très envie d'en savoir plus sur vous.

La jeune directrice prit quelques instants pour noter des renseignements sur une feuille de papier qu’elle tendit à l’étudiant allemand.

Si vous voulez faire connaissance avec nos oiseaux, vous devriez vous rendre sur l’île centrale. Demandez à rencontrer nos ornithologues et montrez-leur cela, ils vous guideront dans les différentes zones qui pourraient vous intéresser. Je suis sûre que vous aurez beaucoup de choses à leur montrer et à leur apprendre ! Avez-vous des questions, Schleier-kun ?
Lun 6 Mar - 19:30
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
SHSL Fauconnier
Messages : 17
Date d'inscription : 18/01/2017
Age : 22
Localisation : Alsace
Anton écouta attentivement le discours de Mieko. Anton semblait plus ou moins comprendre où Mieko voulait en venir. Mais pour lui, son talent n'a pour l’instant qu'une vocation, celle de pouvoir tisser avec ses oiseaux un lien fort. Anton devrait apprendre à la Negaigoto Academy à parfaire son talent mais aussi son jugement vis à vis des autres personnes.

Anton acquiesça, puis rangea le papier dans une poche.

"Merci pour tout Mieko-Sensei. Je demanderai à faire connaissance avec vos oiseaux, il me tarde de pouvoir voir vos méthodes d'élevage."

Anton se leva également.

"Je n'ai plus de questions, je vais commencer à ranger mes affaires dans le dortoir puis je me ferais vacciner au jardin central."

Anton s’arrêta un instant et repris.

"... J'essayerai de faire connaissance avec les élèves que je croiserai."

Anton réajusta son chapeau puis salua la directrice.

"Au revoir Mieko-Sensei, bonne journée."


Anton pris ses affaires, puis se dirigea vers la porte par laquelle les élèves précédemment arrivés sont sortis. En chemin, il repensa au conseil de Mieko : "Alors n’oubliez jamais vos sentiments pour vos compagnons, et ne cessez jamais de les partager, quoi qu’il arrive". Exprimer ses sentiments, ce n'est pas le credo d'Anton, il ne se confiera pas au premier élève croisé. Suite à cet entretien Anton fit une première ébauche du profil de Mieko. Il la voit comme une principale chaleureuse, sérieuse et intéressée par ses élèves. Anton détaillera son analyse lors d'une prochaine rencontre.
Dim 12 Mar - 22:18
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hyper Danganronpa RPG :: RP - Arc 1 :: Ponant - Zone Résidentielle :: Internat :: RDC - Partie Commune :: Salle commune-
Sauter vers: