AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Feliciano Agresta, SHSL Cultivateur de Tomates : Le seul, l'unique.

 :: Avant de débuter :: Présentations :: Fiches validées Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
SHSL Cultivateur de Tomates
Messages : 9
Date d'inscription : 07/01/2017
<
-->Feliciano Agresta

Feliciano Agresta

花より トマト • Hana yori Tomato

  • Prénom(s)Feliciano
  • NomAgresta
  • sexemasculin
  • âge17 ans
  • date de naissance25 Août
  • nationalitéItalien
  • SHSLCultivateur de tomates
  • groupe sanguinB+
  • statutétudiant
mon avatar

caractère

Aux premiers abords, Feliciano est tout sauf quelqu’un qu’on voudrait comme ami, en plus de ne pas être timide pour un sou il possède autant discrétion que de finesse c’est-à-dire aucune. Il est en outre très insistant alors si vous l’intéresser, ce qui peut être très facile tant que vous êtes de sexe féminin, bonne chance pour vous en débarrasser. Et pour couronner le tout il passe souvent comme un grand prétentieux, en particulier quand il parle de sa discipline adorée. Il apparait donc comme LE boulet de service, celui qu’on regarde avec pitié quand il se vante de ses tomates, ou qu’on essaye d’éviter à tout prix dès qu’on le voit, ce qu’il est, plus ou moins, mais Feliciano ne se résume tout de même pas qu’à ça. Il fait d’ailleurs un plutôt bon ami quand on apprend à le connaitre.

Déjà, Feliciano, c’est un cœur d’or. Demandez-lui n’importe quoi, si vous ne faites pas partie d’un de ses rares ennemis, il le fera sans poser de question. Il est également plein de bonnes attentions, ce qui est souvent mal interprété, à son grand désespoir. Il fait aussi preuve d’une confiance en lui honorable et d’un optimisme sans failles et est plutôt douée pour réconforter les autres en cas de coup dur. S’il passe souvent comme un gros imbécile, il est en fait étonnement mature et peut faire preuve d’une grande intelligence, pour peu qu’il passe en mode « sérieux ». Il a toujours voulu être grand-frère et a ainsi tendance à projeter ce rêve sur les personnes qu’il trouve vulnérable, sans vraiment leur demander leur avis, dont il se montre donc un poil trop protecteur. Enfin, quand il vous considère comme un ami, préparez-vous à recevoir beaucoup d’affection de sa part et faites attention : les italiens ont tendance à être tactiles.

Par ailleurs, Feliciano est étrangement plus enclin aux travaux intellectuels que manuels, même si cela commence à changer grâce à la culture de tomates, et est plutôt perfectionniste, ce qui n’aide pas son côté anxieux. S’il essaye tant bien que mal de se faire passer pour un homme fort, il est en fait plutôt fragile : il pleure facilement, surtout devant des films tristes, et prend les critiques très à cœur. Autrement, il a une aversion profonde pour tout ce qui touche aux armes et à la mort.

D’autre part, sachez que les choses qui comptent le plus à ses yeux sont sa famille, ses amis et les tomates. Il ne supportera donc sous aucun prétexte qu’on humilie une de ses choses, ce qui arrive malheureusement plutôt souvent dans le cas des tomates mais faites tout de même attention, le bougre se débrouille plutôt bien en bagarre.

Côté famille, sa mère est la personne qu’il aime le plus au monde, et oui, c’est un fils à maman. La trouvant trop gentille et vulnérable il fait tout pour la protéger et la laisser seule en intégrant la Negaigoto Académie a été une décision très difficile pour lui. Sa relation avec son père est plus complexe, c’est d’ailleurs contre lui qu’était tournée sa crise d’adolescence. Ce qu’il ressent à son égard est un mélange de colère et d’admiration. Il lui en veut d’ailleurs particulièrement de les avoir abandonnés  avec sa mère. Son modèle est son grand-père à qui il voue une grande admiration.

Côté goût, outre son amour des tomates, il s’est récemment découvert une passion pour le Japon à travers les mangas et animes et commence donc son année à la Negaigoto Académie avec toutes sortes de préjugés et de faux-espoirs sur la vie lycéenne japonaise. Il voue également une grande passion pour le genre féminin, ce qui fait que ses interactions avec ses membres virent souvent au fanboyisme.

Enfin, côté relations, il est normalement très ouverts d’esprit et trouve facilement des qualités à n’importe qui, sinon, il a un faible pour les timides qui titillent son instinct de grand frère. Il est ainsi difficile de se faire détester par lui mais il a généralement des appréhensions envers les personnes manifestement meilleures ou plus populaires que lui, les personnes ouvertement méchantes ou les personnes trop pessimistes.
mon avatar

physique

S’il ne parlait pas, Feliciano serait sûrement plus populaire avec les filles. Avec ses beaux yeux verts qui tranchent avec ses cheveux bruns, sa peau claire, ses traits fins, son mètre 75 couplé à son poids idéal de 69 kg, il a pourtant tout pour plaire. En plus, même si ce ça ne se voit pas trop, il est plutôt musclé, on ne dirait pas comme ça mais la culture de tomates, c’est plutôt physique. Il fait d’ailleurs très attention à son apparence. Il passe ainsi plus de 45 minutes chaque matin à chercher la coupe de cheveux idéale. Pour couronner le tout, il a un bon sens du style et s’habille plutôt bien. Son signe distinctif est sans doute sa boucle rebelle qui rebique peu importe la quantité de laque utilisée, pour ne pas devenir obsédé par cette dernière, Feliciano a décidé de prendre le partie de dire qu’il s’agissait de son "Charm Point".
mon avatar

histoire et compétences

Tout le monde possède un jour favori. Une journée qui restera sûrement gravée dans notre cœur toute notre vie et dont on se rappellera dans les coups durs, qui nous réconfortera ou bien qui accentuera notre tristesse, ou à laquelle on pensera nostalgiquement en se disant qu’on donnerait vraiment tous pour pouvoir revenir à cette époque bienheureuse. Eh bien, à l’âge de seulement 17 ans, Feliciano Agresta en possédait déjà trois.

La première était un jour chaud de Février. Même si on n’était techniquement encore en hiver, le Printemps montrait déjà le bout de son nez et ça, toute l’Italie s’en était rendu compte. A cette époque, Feliciano n’avait que 14 ans et était donc en pleine crise d’adolescence. Et ça, sa famille l’avait bien remarqué. Etant scolarisé à domicile, il passait le plus clair de son temps à lambiner au soleil ou à trainer avec son groupe d’amis peu recommandable. C’était sûr qu’il profitait bien du fait que son père n’était jamais à la maison pour imposer sa loi à sa mère, très peu crédible quand elle s’énerve, et à son grand-père, dont l’âge ne faisait pas de cadeaux. Mais les choses allaient changer ce fameux jour de Février.

Tout se mit en marche quand un cri retentit dans la villa. Reconnaissant la voix de son grand-père, Feliciano, qui n’avait tout de même pas un cœur de pierre, se dépêcha de voir ce qui s’était passé. Le jeune homme sentit son cœur s’accélérer quand  il vu son grand-père immobile sur le sol de la cuisine. Ne sachant pas quoi faire, il resta pétrifié devant la scène jusqu’à ce que sa mère arrive. Tout se passa ensuite très vite, les urgences arrivèrent et emmenèrent le corps inerte de son cher grand-père. Mais Feliciano eut plus que suffisamment le temps de reprendre ses esprits dans la salle d’attente de l’hôpital. Chaque minute qui s’écoulait ne faisait qu’augmenter son anxiété et quelle ne fut pas son soulagement quand le médecin vint lui annoncer que son grand-père était hors de danger et, en plus de ça, déjà réveillé. La petite famille se dépêcha de le rejoindre et la demande que son grand-père s’apprêtait de faire à Feliciano allait bientôt changer sa vie.

« Je voudrais que tu t’occupes de mon champ de tomates pendant mon absence.

- Hein ? »

Son grand-père se contenta de le regarder d’un regard un petit peu trop sérieux pour la demande qu’il faisait.

« C’est une blague ?

- Si tu prends tout à la rigolade, tu n’arriveras jamais à rien dans la vie, mon petit. »
Feliciano lança un regard mêlant désespérance et incompréhension à sa mère qui lui lança juste un grand et éblouissant sourire, comme elle seule avait le secret. Cela ne tira rien d’autre qu’une grimace désabusée à son fils.

« S’il te plait, Feli’, tu sais bien que ton grand-père attendait avec impatience de présenter ses tomates au concours de Juin ! »

Peu importe sur qui Feliciano posait ses yeux, il ne voyait rien d’autre que des visages plein d’espoir. Il pouvait presque les entendre le supplier intérieurement. D’un côté, son grand-père dont les yeux semblait dire « Je compte sur ton, mon petit-fils. » de l’autre, sa mère dont le moindre fait ou geste semblait lui souffler « Fait le pour ton grand-père, Feli’ ! Et puis, je pense que ça te fera du bien ! ».

Feliciano était coincé. Sa mère bloquait la porte et la chambre se trouvait au 3ème étage donc toute fuite était impossible. Il avait donc deux possibilités : agir en bon adolescent rebelle et refuser jusqu’à épuisement ou se radoucir et faire une bonne action pour le bien de son grand-père hospitalisé.  

« … D’accord, je vais le faire. »

Et c’est ainsi que Feliciano fut emporté, un peu de force, dans le merveilleux monde de la culture de tomate.

Si Feliciano jouait les durs devant ses copains, il s’agit en fait d’un garçon plutôt consciencieux et adepte du travail bien fait. Et le fait que le fruit de son travail allait être présenté à un concours ne faisait qu’accentuer son perfectionnisme. Avant de s’attaquer à la pratique, il passa donc de longues heures à étudier de long en large la culture de tomates. C’est tout de même non sans anxiété qu’il passa au semis de graines. Au fur et à mesure qu’il s’occupait de son jardin, il se mit même à oublier ses appréhensions et sa fierté et y consacra de plus en plus de son temps, laissant de côté ses « amis ».

Le deuxième jour que Feliciano affectionne tout particulièrement s’est déroulé quelques mois plus tard, en Juin. C’était le jour tant attendu de la récolte. Feliciano n’avait jamais été aussi impatient de toute sa vie, il avait vu grandir ces plantes avec une étrange de fierté paternel et il allait enfin pouvoir voir, ou plutôt gouter, le résultat final. En cueillant une à une les tomates prêtes, sous le regard bienveillant de sa maman, Feliciano se rendit compte du bonheur que lui avait procuré cette expérience : avoir aidé à la création de quelque chose était inédit pour lui et ça le remplissait d’émotions complètement nouvelles.

Enfin vint le jour fatidique des résultats du concours. Feliciano se sentait comme un père qui s’apprête d’assister au spectacle de sa chère petite fille : stressé et impatient. Son grand-père s’était même déplacé spécialement pour l’occasion, ce qui ne faisait qu’augmenter son anxiété. Il sentait son cœur battre jusque dans les bouts de ses doigts jusqu’à ce qu’ils annoncent enfin le nom du gagnant : Feliciano Agresta. Ce fut donc un jeune adolescent de juste 14 ans qui vint chercher son prix, devant les regards déconcertés du public et des autres candidats. Et la fierté qu’il vit dans les yeux de son grand-père couplé à sa victoire fut sûrement la chose qui fit que cette journée resta gravée dans la mémoire de Feliciano.

Les années qui suivirent, Feliciano les consacra sans surprise à sa nouvelle passion, et le gout exceptionnel de ses tomates fut bientôt renommé partout dans le monde. Mais un beau jour, Feliciano entendit parler de l’académie Negaigoto. Ses principes et ses valeurs lui tapèrent tout de suite dans l’œil, (personne ne refuserait de devenir l’espoir du monde grâce à sa passion, si ?) et après en avoir parlé à sa mère, il se mit à travailler comme un fou pour rattraper ses années scolaires de retard et perfectionner son japonais avec l’aide de sa mère, elle-même japonaise, et de « Manjushage », un ami japonais qu’il s’est fait sur internet.

L’année de ses 17 ans, il était enfin prêt. Son niveau scolaire était acceptable et il parler japonais aussi bien que sa langue maternelle. Il allait enfin pouvoir vivre la vie d’élève qu’il n’a cessé d’envier et d’idéaliser en tant qu’élève à domicile et intégrer la Negaigoto Académie avec fierté, en tant que SHSL Cultivateur de Tomates et avec l’espoir de transformer son arrivée en un 4ème jour à marquer d’une pierre blanche.

Compétences :
- Connaissances profondes sur tout ce qui concerne les tomates et leur culture
- Connaissances plus ou moins profondes sur tout ce qui concerne les mangas et les animes
- Plutôt bon cuisiner
- Plutôt athlétique
- Bilingue Italien/Japonais

hors jeu

parce qu'en général t'as une vie à côté

Alors en vrai c'est Julie, 14 ans (très bientôt 15) mais mon pseudo autrement c'est Alisyuka. Je suis fan d'animes, mangas et de jeux vidéos en tout genre, dont Danganronpa, sinon je ne serais surement pas là (Enfin, je suis surtout là à cause d'une certaine personne que je nommerai : Mie Saigyoshi). J'ai d'ailleurs joué au premier et regardé les derniers animes (Zetsubou-hen, Mirai-hen et Kibou-hen), je n'ai pas joué au 2ème mais Mie m'a tellement spoilée que c'est tout comme ._. Et j'attends V3 avec impatience o/ Autrement mes passions c'est le dessin et inventer des histoires et des personnages ce qui implique donc de les écrire, évidemment. Vous aurez évidemment remarqué que j'ai des problèmes avec la synthèse, on essaye de s'entendre, mais c'est difficile. Et pour finir mais pas des moindres : je suis une grosse noob en rp o/
©linus pour Epicode
Sam 7 Jan - 21:00
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
SHSL Dompteur
Messages : 101
Date d'inscription : 22/12/2016
Age : 667
Localisation : Quelque part ~
Bienvenue sœur de Mie qui a le même âge que moi ! Smile
J'ai beaucoup aimé lire ta fiche ! **
J'espère que tu te plairas sur le forum et au plaisir de RP avec toi prochainement ! ~
Dim 8 Jan - 0:45
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Recteur du Centre
Messages : 40
Date d'inscription : 13/11/2016
Hello Feliciano, serieusement le planteur de tomates, petit aparté, mais le staff est déjà fan de toi.
Fiche correcte, un peu répétitive, mais l'histoire était prenante. Tu as ma Première validation.
Dim 8 Jan - 9:06
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://danganronparpg.forumactif.com
Directrice
Messages : 517
Date d'inscription : 30/09/2016
Bonjour et bienvenue Feliciano !

Je vais faire court parce que je pourrais développer sur un pavé les mille raisons pour lesquelles je suis trop fan de ton perso : tu me vends du rêve avec ce choix de SHSL *-*
Je n'aurais JAMAIS imaginé que quelqu'un le joue lorsque je l'ai inventé au détour d'un RP, et pourtant le voici !

Voici la deuxième validation ! Tu vas bientôt recevoir ta couleur, ton rang et un mp de Robot Staff. N'oublie pas d'aller t'inscrire à l'arc 1 et de participer à la journée d'intégration !
Dim 8 Jan - 17:44
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hyper Danganronpa RPG :: Avant de débuter :: Présentations :: Fiches validées-
Sauter vers: