AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Le goût d'un dragée... [PV Edan]

 :: RP - Univers Parallèles :: Shojo Negaigoto Academy Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
SHSL Majordome
Messages : 9
Date d'inscription : 05/01/2017

Le goût d'un dragée...

Feat. Edan.

A REFAIRE ( j'ai fais une fausse manipulation et mon premier poste c'est effacer ... Désolé )


(c) Mellusa ~
A votre service

Ven 6 Jan - 21:49
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
SHSL Barista
Messages : 65
Date d'inscription : 31/12/2016
Age : 21
Localisation : Chez les pruneaux ! :v
La cloche..Non, la sonnerie.. Il n'avait pas vraiment fais attention à ce qui venait de retentir à l'instant, comme si une simple sonorité agissait en lui comme un automatisme, comme pour lui dire "Il est l'heure de s'arrêter". Cela ne faisait pas si longtemps qu'il avait rejoins les lieux ,il ne savait pas encore bien comment prendre le train des choses, son nouvel habitat, ses nouvelles personnes qui faisaient dorénavant parti de son quotidien.. Qui aurait pu dire qu'il était si difficile d'être séparé de ses repères ? Le jeune asiatique prit ainsi son sac, cherchant à rejoindre l'Extérieur de la salle de classe. Il ne savait pas où aller alors, il préféra suivre le rythme, et se diriger vers leurs hébergements.. Étrangement, c'est le moment qu'il détestait le plus dans la journée, mais pour une fois, cette traversée ne serait pas si douloureuse.

Ses doigts ne cessaient de se toucher, les uns les autres, de se pincer encore et toujours. Il repensait à de vieilles choses, des plus récentes aussi, auxquelles il ne préférait pas penser. Fort heureusement, une petite chose brillante au milieu de la petite allée lui fit perdre le fil de ses pensées.

"Tiens, c'est.. Une sucrerie ? Elle doit être pleine de microbe, il serait dangereux de la consommer.."

Son triste destin aurait été de finir au fond d'une poubelle, si seulement il n'en manquait pas..Ce qui était sûr, c'est qu'il ne pouvait se résoudre à le laisser par terre, craignant d'importuner les pas d'un malheureux passant. Il le prit ainsi dans sa main. Il s'avèra être d'un goût fruité, de fraise, magnifiquement bien enrobée. L'odeur qui pouvait s'en dégager lui rappelait étrangement quelque chose, ou plutôt quelqu'un, qui portait la même odeur.. Il avait déjà vu cette personne aujourd'hui, non ?

Une nouvelle chose obnubila ses pensée, ce fut cette personne. Rêveur, Edan marcha la tête haute, observant le ciel qu'il espérait, lui permettrai de répondre à ses questions, mais nul ne vint. Seul la Terre eut raison du cours de ses pensées. Un mauvais pas, une pulsion assez soudaine, se faisant ressentir contre un corps qui semblait être de sa taille. La taille d'un garçon, qui fit percuter Edan contre cette personne. Ses consciences auraient beau lui dire de souvent faire attention où il pouvait marcher, cela n'avait pas toujours l'effet attendu..
D'un gêne honteusement visible, Edan se recula de quelques pas, ne voulant pas offusquer cette personne en la collant de trop prés.

"J-Je suis sincèrement désolé, il n'était pas de mon intention de te bousculer, j'étais totalement ailleurs.."

En s'inclinant, Edan sentit une délicieuse odeur émanait du garçon, dont il n'avait pas encore le visage. Une odeur particulière, la même qu'il avait sentie il n'y a que quelques minutes encore.. Mais celle-ci venait à rapidement laisser place à un..Deux.. Trois nouveaux tocs qui obscurcirent les gestes d'Edan. Sa main gauche, vint à masser son cou, avant de se glisser vers le bas de son dos. Sa main droite, vient à se positionner prêt de sa bouche, telle une manière étrange de se protéger..De sa bêtise, surement. Enfin, ses yeux s'ouvrirent, contemplant la pauvre personne qu'il avait importuné.

...Il s'agissait d'Aimé, un garçon discret qu'il avait entrevue et salué plusieurs fois. Une personne agréable, il était ravi d'être tombé sur lui.. Mais beaucoup moins d'être tombé tout court.

"Oh, A-Aymé, je suis désolé ! Je ne regardais pas où j'allais , t'ai-je fais mal ? J'étais en train de réfléchir à ça et.. Quel idiot je fais.."

Un sourire gâché par un pauvre geste. Un bonbon frétillant dans le creux d'une main hasardeuse. Une peine qu'il ne saura panser qu'en retour d'un service..Sans parler de cet accent qui lui faisait aisément modifier chaque prénom originaux.. Edan n'était pas bien parti, il espérait de pas avoir encore à gacher une nouvelle année scolaire de par ses bêtises..
Sam 7 Jan - 1:27
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
SHSL Majordome
Messages : 9
Date d'inscription : 05/01/2017

Le goût d'un dragée...

Feat. Edan.

Je me motive prestement à me mettre en route vers l'internat. Mais alors que mon pied n'avait pas encore enclenché sa marche qu'une pousse subite se fait sentir dans mon dos, manquant de me faire perdre l'équilibre et avaler de travers mon dragée. Quelle journée. Encore un étourdit qui ne regarde pas devant lui à n'en point douté. Je retourne alors, prêt à le sermonner comme il le convient.





Je me fige soudainement. Le rouge me monte aux joue à une vitesse fulgurante. Non … mais non. De toutes les personnes pouvant me rentrer deda... Me percuter... enfin me bousculer … Il a fallut que ce soit lui. J'ai l'impression que tous le poids du monde s'affaisse sur mes épaules. Je sens mon palpitant cardiaque s’accélérer... Même ma jugulaire doit pulser comme jamais. Ma bouche est sèche et je ne sens plus le goût du dragée sur ma langue. Aucun son ne franchit mes lèvres et dieu sait que je n'aurait eu le temps de le faire puisque le dénommé Edan prit de suite la parole pour s'excuser.

Diable... J'ai chaud. Son adorable accent... sa moue gêné, cette main qui caresse sa nuque, se doigt prêt de la bouche. Il semble aussi gêné que moi. A la différence que , moi, je suis absolument droit comme un « I » et que je ne bouge pas le moindre petit doigt, tentant de garder le plus possible ma contenance en présence de ce garçon qui me fait tant d'effets... J'ai honte de me l'avouer mais... Depuis la prise de conscience de mon attirance physique et romantique pour les garçons... Celui ci est le premier à me faire ressentir une attraction aussi forte. Mais je ne doit pas … Je ne peux absolument pas en faire part ni même le montrer... Non... Je suis un Majordome. Rien de plus, rien de moins.

Il ouvre les yeux … Son magnifique regard noisette semble m'identifier. Il en paraît même soulager puisqu'il me sourire. Diable … Son sourire … Est si mignon. Et puis … Cet accent qui parvient de nouveau à mes oreilles, déformant sur des tonalité asiatique mon prénom français. C'est à faire fondre quelconque européen. Puis il ouvre sa main. J'y vois mon dragée qui est tombé un peu plus tôt. Mais il est sûrement gâché à présent.


- … Oh … Monsieur Wang... Il s'agit d'un de mes dragées. Mais je suppose qu'il n'est pas raisonnable de le suc... De le MANGER ! De le manger … Peut être vaudrait il mieux le … jeter dans une poubelle.

Diable que j'ai honte. Pourquoi mes belles phrases récitées de Majordome refusent elles de sortir en bonnes et dues formes devant ce jeune homme. Je me sens tellement ridicule. J'aimerais à l'instant précis m'enfoncer dans le sol …


(c) Mellusa ~
A votre service

Sam 7 Jan - 14:53
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
SHSL Barista
Messages : 65
Date d'inscription : 31/12/2016
Age : 21
Localisation : Chez les pruneaux ! :v
Il restait stoïque, sans réagir pendant quelques minutes... La situation était-elle plus grave qu'elle ne le paraissait ? Est-il atteint d'un mal inconnu qu'il désirait cacher aux autres et qui justifiera ce rouge écarlate qui marquaient ses joues ? Vraiment inquiétant en effet, il ne disait mot.. C'était définitivement la fin d'une année scolaire réussie. De toute manière, il s'en doutait dés le début, qu'il n'aurait pas été à la hauteur du prestigieux Titre de Super High School Level.

Il finit par prendre enfin la parole, pendant quelques instants qui furent interminable. Edan voilà un sourire rassuré, même si la situation ne pouvait pas si prêter.

- … Oh … Monsieur Wang... Il s'agit d'un de mes dragées. Mais je suppose qu'il n'est pas raisonnable de le suc... De le MANGER ! De le manger … Peut être vaudrait il mieux le … jeter dans une poubelle.

"Oh, ce fut donc le tiens.. D-Désolé, je l'ai tellement touché dans tout les sens.. A-Aymey, permet moi de t'offrir un café en témoignage de mes excuses, c'est le moins que je puisse t'offrir !..Ou même un thé, si tu préfère !"


La situation était étrange, les deux garçons semblaient aussi gêné l'un que l'autre, pour des motifs tout à fait différent.. Si peu qu'il y en est, on aurait pu se croire dans un Boys-Love, ce qui aurait fait crier de jouer l'une des consciences d'Edan, rapidement maitrisée par les deux autres. Ce qui était sûr, c'est que l'idée de se café lui donna une chance de se rattraper, ce qui le facilita aussi dans le sens où il s'agit bien de la seule chose dont il n'a pas peur de tout gâcher.
Ses doigts firent alors un tour dans sa poche, cachant le bonbon précédemment montré. C'est fou qu'il y ai si peu de poubelle dans le coin !

"Tu..Tu es d'accord..?" dit-il alors avec une moue toujours aussi anxieuse, il s'en tuerai si il lui disait non.

Il jeta alors un coup d'œil aux alentours, il semblerai qu'ils ne soient plus que tout les deux. Lui et Aimé, qui lui semblait.. Etrange. Non point désagréable ou repoussant, bien le contraire, mais comme si il renfermait quelque chose en lui.. Mais si il en est de son choix, le jeune garçon n'avait rien à en dire. L'heure était aux excuses et peut-être plus tard...A une relation plus amicale ?

*Invite le dans ta chambre, rouuuh ! ♥* *C'est trop tôt, idiot ! L'écoute pas et allez en cuisine, y'a le matos pour faire du café là-bas* *...Renverse lui du café dessus, ça devrait pas être compliqué..*

Décidément, il n'était pas du tout en raccord avec lui-même aujourd'hui. Edan ressentait une certaine fatigue pesait sur son corps, fatigue longtemps oubliée qu'il avait du mal à supporter..
Dim 8 Jan - 11:30
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
SHSL Majordome
Messages : 9
Date d'inscription : 05/01/2017

Le goût d'un dragée...

Feat. Edan.

Le bonbon allait être jeter dans une quelconque poubelle ou corbeille et l'on en parlerais plus. Inutile de s'éterniser plus que cela. Seule une soirée de détente et une bonne nuit de sommeil se profilait pour démarrer une nouvelle journée au lendemain. Que pouvait il y avoir d'autre après tout ? Et bien … une option a laquelle je n'avait aucunement pensé un seul instant. Celle qu' Edan m'invite à boire un café en sa compagnie. Mon cœur marque un arrêt. Mes joues refusent de revenir à une couleur convenable. Si je m'attendais à cela. Au fond de moi... je ne veux pas me l'avouer mais je suis très content... Je crois même que je souris légèrement. Je fuis son regard, pesant le pour et le contre.

Si j'ai bonne mémoire... Edan est le SHSL Barista... Nul doute que son café doit être excellent. Non pas que le mien soit imbuvable mais … Je suis bien meilleur quand à la préparation du thé. Je me gratte le coin de la joue. Le dragée à fondu dans ma bouche. Rien ne m'interdit d'accepter cette offre alléchante. Et tant que Majordome, je n'ai jamais refusé une invitation au thé de la part de Madame de La Gardière. Alors … je ne devrais pas refuser là non plus. Sûrement que cela lui ferait plaisir ? Je le vexerais sûrement si je répond par la négatif. Et loin de moi l'idée moindre de lui faire du tord. Bon et bien … dans ce cas.


- Et bien … Oui... Pourquoi pas. Je vous avouerais que je suis plutôt curieux de goûter vôtre café...

Je sens ma voix bien fébrile. Seigneur … Moi qui est l'habitude de renvoyer une image droite, imperturbable et à la voix claire et audible... Devant lui c'est vraiment l'inverse... Allons... peut être qu'en le côtoyant, je pourrais justement prendre le dessus sur tout cela. Oui, cela me semble une bonne idée en effet.

- Nous... devrions nous rendre dans l'une des cuisines de l'internat. Il me semble que celle de l'aile Ouest est … souvent tranquille et inoccupée à cette heure là...

Oui. Il est hors de question qu'un autre que lui m'observe dans cet état de « faiblesse »... Il en va de mon image de Majordome. Je ne souhaiterais pas que cela en vienne aux oreilles de Père et Mère... Perdre toute contenance auprès de beaux jeunes hommes. Cela n'ai vraiment pas sérieux. Et puis... Quitte à ce que mes parents apprennent mes penchants romantiques... Je préférerais que cela soit fait d'une autre manière. Enfin. Nous n'en sommes pas encore là.

Nous prenons le chemin de la cuisine. Peu d'élèves traînent dans les couloirs. La journée à été longue après tout et nous sommes sur la fin de la semaine. Je suppose que c'est normal. Je n'ose pas trop regarder mon camarade... Je trouve cela déjà extraordinaire qu'il veuille passer du temps avec moi. Je ne pense pas être la personne la plus intéressante de la promotion et... Nous ne nous sommes jamais vraiment parler après tout.

Je pousse la porte de la cuisine. Vide. Je m'en était douté. J'allume la lumière. Je vais me servir un café. Ma parole j'ai l'impression que c'est la première fois que je vais boire un café préparer par quelqu'un d'autre. Cela me surprend quelque peu. Peut être devrais je proposer moi aussi ?


- Voulez … Voulez vous que je vous prépare un thé ? …

Peut être que s'échanger nos préparation et notre savoir-faire pourrait être bénéfique pour l'un comme pour l'autre. Etais-je naïf ? Possible … Je ne connais rien aux affres de l'amour après tout.


(c) Mellusa ~
A votre service

Dim 8 Jan - 20:33
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
SHSL Barista
Messages : 65
Date d'inscription : 31/12/2016
Age : 21
Localisation : Chez les pruneaux ! :v
Le garçon semblait s'être tû pendant un instant, prenant surement un temps de réflexion quand à la proposition d'Edan. Il faut admettre que sa proposition de lui faire un café, n'était peut-être pas la meilleure idée qu'il ai eu. Il se faisait tard, pas assez pour s'endormir dans les bras de Morphée, mais bien trop pour se remplir de cette boisson. Mais Aimé semblait sourire. Etait-ce un signe d'approbation ?  

Ce fut le cas, il venait d'accepter son offre. Edan se mit alors à sourire, ravi de pouvoir rattraper cette bévue. Bien sûr, bousculer quelqu'un.. On peux imaginer que cela arrive à tout le monde, que ce n'est pas une faute si grave. Car, bien évidemment que non, cela n'a rien de grave. Mais ce qu'il trouvait plus grave encore, c'est de voir son camarade de classe seul, une grande partie de son temps. Edan l'avait observé du coin de l'œil à de nombreuses reprises. Il arrivait en classe seul, s'asseyant à une table en n'esquissant que de faibles "bonjours", murmuré par ses magnifiques lèvres.. N-Non, il ne fallait pas penser à de telles choses. Pourquoi penser à tout ça ?! C'est compliqué, tout se trouve compliqué en cette instant précis.. La fatigue. Mettons ça sur le coup de la fatigue.

"J-j'en suis ravi ! Les cuisines de l'Internat, d'accord. Je n'y vais pas souvent, pourrais-tu nous y conduire, s'il té plait, Aymey ?"

Ayant la mauvaise habitude de se perdre facilement lorsqu'il doit suivre quelqu'un, il préféra alors se rapprocher un peu plus d'Aimé, sans pour autant le coller. Il lui sourit. Si ses deux personnes avaient la chance de se rapprocher, et qui sait, devenir de bons camarades, cela ne pourrait avoir qu'un effet positif sur leurs études et leurs vies en ces lieux. Un Majordome solitaire ne peux faire que pâle figure, tout comme un Barista socially akward.. Puis. Aimé avait quelque chose, indescriptible, mais qui le rendait tout à fait sympathique. Ses sourires et ses rougeurs en était principalement la cause, même si il ne comprenait pas bien pourquoi il ne se révélait pas aussi "ouvert" avec les autres élèves..

Fort heureusement, les élèves ne semblaient que peu présent. Certains arpentées les couloirs pour rejoindre leurs chambres, d'autres se promenaient ou discutaient avec d'autres élèves, attendant que le temps suivent son cours. Les deux garçons avançaient ainsi, sous certains regards interrogateurs, vers la cuisine qui fut encore éteinte à cette heure là. Pas un chat à l'horizon..

Mais cela avait tendeance à ne le perturber que davantage. Préparer un café n'est pas une si mince affaire que cela, surtout lorsque l'on répugne l'usage des dosettes. Non, rien ne peux parfaire le goût d'un bon café que des produits purs et intacts : de bon grains, une petite dose de sucre, de lait et quelques artifices, et votre énergie se décuple en quelques instants. C'est ce qu'il voulait faire, mais.. Il ne connaissait pas les goûts d'Aimé. Lui demander aurait remis en question ses capacités de Barista.. Non. Il fallait tout de même lui demander.

"Aymey, est-ce.."
"- Voulez … Voulez vous que je vous prépare un thé ? …"

Cruelle interruption du destin, sa conscience ne savait plus où donner de la tête tant la situation se complexifiait. Devrait-il lui dire que non, car il est l'invité et qu'il ne lui ai en rien redevable et dans ce cas, le risque d'alourdir l'atmosphère de la pièce -étant donné, surtout, que le thé lui donnait des problèmes de digestion- ou lui dire oui et voir à nouveau son sourire, au profil d'une mauvaise nuit à venir ?
Parfois, il faut savoir penser au autre..

"Oh..Ce serait avec plaisir, merchi beaucoup ! Je ne m'y connais pas beaucoup en thé, je serai ravi de goûter une de tes merveilles !"

Ceci dit, Edan se rendit en direction des placards, une certaine couleurs pourpres aux joues. C'était la première fois qu'il se faisait offrir une boisson, et encore plus, une preuve d'affection qui ne soit pas familiale.. C'est chaud. C'est doux. Son cœur ne pouvait laisser taire ses battements. A moins que le stress de cette ambiance de "rendez-vous" en soit en cause..

Reprend toi, Wang'. Tu te fais des films..
Jeu 12 Jan - 12:37
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
SHSL Majordome
Messages : 9
Date d'inscription : 05/01/2017

Le goût d'un dragée...

Feat. Edan.

J'ai le cœur qui bat... Pus fort que la normal tout du moins. Je me sens étrangement bien. Comme une douce petite chaleur qui semble naître dans ma poitrine pour doucement se diffuser dans ton mon corps. Quand il a accepté de goûter mon thé, j'ai doucement sourit. Je suis content... je crois. Pour la première fois que je prépare le thé, moi qui le fait davantage pour les autres que pour moi même, je m'en voit content de le préparer pour lui. Comme une douce satisfaction et l'envie de lui préparer le meilleur. Je ne connais encore qu'à peine se garçon. Mais … je sens … quelque chose. Je me fais peut être des idées complètement folle et je devrais me contenter de remplir mon rôle de majordome comme à l'accoutumer. Mais … quand je repense à mes parents. Leurs travail ne les a pas empêcher de tomber amoureux et de vivre une vie de couple épanouis. Alors … Moi aussi je ...

Diable … Quel est donc ce rêve que je fantasme alors que je ne fait que préparer un thé. Bien heureux d'avoir emporter mes feuilles de thé avec moi et autres ingrédient que j'entrepose dans cette cuisine. Car le thé en sachet... Cela est totalement proscrit dans ma profession. De part ses origines asiatiques, je me décide de lui préparer un thé à son image. Je lui prépare donc un thé vert que j'appelle le « Saïgon ». Inspiré de la Chine et du quartier de Cholon, il hume un délicieux parfum de jasmin, de rose et de menthe qui se ressent également en bouche. Je met l'eau à chauffer , prépare ma boule à thé. Je suis concentré et si désireux de faire les choses au mieux que je me mure dans un silence religieux.

Mais a mesure que l'eau bouillait , je m'impatientais de goûter le café d'Edan. Quel goût pouvait avoir le café du SHSL Barista ? Je suis persuadé qu'il est unique et exceptionnel. Je jette un œil à mon camarade qui s'affaire également à sa préparation. Je souris doucement. Ce garçon … me plait vraiment. Je ne peux pas le nier. Si il est inutile de nier l'évidence, je ne le lui dirais pas. Pas de suite non.

La bouilloire siffle. Je verse l'eau dans ma préparation, m'appliquant a ce que tout s'infuse correctement. Une pointe de sucre, l'odeur embaume. C'est prêt. Je m'approche d'Edan , la tasse sur un plateau.


- Voila … C'est prêt. Faites attention. C'est chaud. C'est un thé vert Saïgon... J'espère qu'il vous plaira.

J'ai de nouveau les joues rouges et le cœur battant. Mais … j'aime bien. Je crois.


(c) Mellusa ~
A votre service

Mer 18 Jan - 15:20
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
SHSL Barista
Messages : 65
Date d'inscription : 31/12/2016
Age : 21
Localisation : Chez les pruneaux ! :v
Le Barista avait un peu la tête ailleurs, il n'était que peu concentré sur ce qu'il faisait.. Ou alors, ce qu'il faisait n'avait pas besoin d'une concentration particulière. Edan sorti de son sac une petite poche de grains de café qu'il se prépara à moudre. De nombreuses étapes s'ensuivirent alors, qu'il s'agisse de verser le café, définir la quantité optimale à ajouter concernant le lait, sucre.. Enfin, trop de détails précis qu'il n'est pas nécessairement intéressant de commenter.

Il regarda souvent faire Aimé, qui n'était qu'à quelques pas de lui. Tout comme Edan, il semblait posser une quantité importante d'ingrédients dans son sac, comme l'on pouvait en attendre d'un SHSL Majordome..Ou d'une personne très organisée. Edan avait un certain respect pour lui et sa profession, qui en son sens, n'avait rien d'un rêve ni d'un travail tranquille. Mais si il s'y plaisait, pourquoi pas, après tout.. Aimé est véritablement quelqu'un d'intéressant, se dit-il alors. De par bien-sûr, ses traits parfaitement adorable, qui se laissait rapidement conclure par une personnalité en or. Son cœur battait à nouveau, c'est insensé..

La boisson sembla prête. Il ne restait plus qu'une tâche, pouvant sembler inutile, mais qui sait toujours faire sourire : la préparation de la mousse. Bien que son ami semblait avoir déjà fini sa préparation, le jeune garçon se dépêcha de verser la mousse, agitant sa tasse dans de nombreux sens pour obtenir..Des dessins surprenants. Il en rajouta encore, encore et encore.. Jusqu'à ce que la mousse prennent forme, lui donnant une allure...De chat ? Une allure de chat, oui, avec ses deux pattes qui ressortaient de la tasse et sa tête, satisfaite, immergeant de la boisson. Ce fut une de ses sculptures favorite. Un petit peu de cannelle en poudre, et hop, l'affaire était réglée !

Il prit alors sa tasse, la déposant sur une petite coupelle, avec un morceau de sucre et une touillette, qu'il lui emmena délicatement, le lui déposant gracieusement devant lui sans en renverser.. Un sourire se montra alors sur son visage.

"M-Merci beaucoup, il à l'air très bien préparé ! Je vais le gouter, j'espère que mon cappuccino te conviendra. Dis le moi si il ne te plait pas, je pourrais toujours te préparer autre chose..!"

Embarrassant, c'était embarrassant. Pourquoi était-il si stressé ? On pouvait voir son visage toujours dans cet état de rougeur qu'il portait sur lui, depuis plusieurs minutes déjà. Puis, il observa sa tasse de thé. Elle sentait merveilleusement bon, avec ses tons de menthes et de jasmins.. Oh, avait-il dit qu'il n'aimait pas la menthe ? Non ? Cela n'est pas grave, cela serait irrespectueux de goûter ce à quoi, Aimé a mis un effort considérable.

"Eh-Eh bien, à la tienne.. Oui ?" dit-il avec un grand sourire.

Il porta alors la tasse à sa bouche, fermant fortement ses yeux. Laissant la boisson chaude couler jusqu'au fond de sa gorge. C'était chaud, fumant mais étonnamment.. le goût fait délicieux, un paradis pour les papilles. Il posa alors rapidement la tasse, emmenant son poing fermé contre sa bouche, ses yeux rivés sur la tasse. Ce fut un océan d'interrogation dans la tête du jeune homme qui se sentait alors, toute chose.. Etait-ce là une larme que l'on pouvait voir couler sur sa joue ?

"C-C'est délicieux, je n'ai jamais gouté quelque chose de si parfumé, e-et il l'a fait pour moi..I-Il l'a fait pour.. Cela me rappelle mon enfance, quand tout allait encore bien avec.. Mais le goût est bien mieux, c'est..Je.. R-Reprend toi, tu n'as pas le droit de pleurer mais..C-C'est si difficile, c'est comme touché le paradis du bout du palais.." pensa t'il alors.

C'est fini. Edan a définitivement perdu toute dignité.. Pleurer face à une tasse de thé.. Il resta comme ça, une bonne dizaine de secondes comme en état de choc.

Cela n'aurait pas pu être pire..
Jeu 19 Jan - 10:59
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
SHSL Majordome
Messages : 9
Date d'inscription : 05/01/2017

Le goût d'un dragée...

Feat. Edan.

Comme un échange de bon procédé, je lui offrit ma tasse de thé, il me déposa son cappuccino face à moi. Dès lors, je vis, comme voulant sortir de son bain chaud, une petite sculpture de chat en mousse de lait. Il était vraiment adorable et réalisé finement. Je souris d'admiration. Oui... Il n'est pas SHSL Barista pour rien c'est un fait. De plus , j'adore les félins, cela ne peut donc que me plaire. On aurait presque envie de simplement l'exposer en vitrine et de ne pas y toucher. Mais c'est là où résidait toute la beauté de cet art... le fait qu'elle soit éphémère. Ainsi, il faut donc y goûter. Après tout, j'ai toujours apprécié le café et ses dérivés. Et je suis persuadé que ce cappuccino va m'emporter bien ailleurs.

Je prend la coupelle, la petite cuillère et cueille un morceau du chat de lait pour le porter à ma bouche. Rien que la mousse déjà est délicieuse. Je souris. Je me sens bien en cet instant. Je pose mes lèvres sur la tasse te goûte le liquide chaud. Une douce sensation m'envahit. Je suis … stupéfait. L'amertume du café est présente bien sûr mais elle est nullement agressive. Elle est tendre. Les arômes envahissent mon palais comme un bonheur gustatif. Le sucre viens rehausser le tout, le lait moussant encore dans ma bouche. C'est un régal interdit, un plaisir de roi.


- Vôtre … Cappuccino est vraiment incroyable Monsieur Edan. Je n'en ai jamais goûter de tel. C'est là une gourmandise à chaque gorgée...

Je me tourne alors vers lui en lui souriant. Mais alors que je vois une larme rouler sur sa joue, je panique. Je pose prestement mon café sur la table et sort de suite un mouchoir de ma poche. Mais pourquoi donc pleure t-il ? Que s'est il passé ? Est il malade ? J'espère sincèrement qu'il ne s'est pas brûlé la langue en buvant mon thé. L'ais je fait trop chaud ? C'est impossible. Jamais je n'aurais commis une telle erreur, j'en suis certain. La température de mes préparations sont toujours comme il faut pour que personne ne puisse se brûler. Oui mais si cette fois j'avais été distrait. Et peut être ce garçon est il plus sensible à la chaleur ?! Et j'ai oublié d'en tenir compte. Cela est impardonnable !!!

Je m'approche de lui, le cœur affolé, essuyant sa larme avec mon mouchoir en tissu.


- Monsieur Edan ? … Allez vous bien ? Vous seriez vous brûler ? Je m'excuse si ce thé n'est pas à vôtre convenance ! Ne vous forcez point à en boire plus.

Je suis bien proche de lui. Mais je suis inquiet. Ce jeune homme qui fait tant battre mon cœur depuis mon arrivé ici... Et c'est à lui que je rate mon thé pour la première fois. Je me sens véritablement ridicule et honteux. Alors que son cappuccino est si magique et unique … Il est, semble t-il, bien plus professionnel que moi dans son domaine. Je ne peux pas rivaliser avec lui. Ni avec personne d'autres ici. Je ne suis qu'un majordome, rien de plus.


(c) Mellusa ~
A votre service

Ven 20 Jan - 14:22
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
SHSL Barista
Messages : 65
Date d'inscription : 31/12/2016
Age : 21
Localisation : Chez les pruneaux ! :v
Quel état pathétique dans lequel se retrouvait-là Edan. Lui-même le savait, c'était pathétique, mais il ne pouvait s'en empêcher. Cette boisson.. Elle n'avait rien d'ordinaire, ce n'était pas un simple thé comme l'on en retrouve partout, non.. Ce thé était chargé d'émotion. Comme un retour dans le passé, avec la douceur de l'instant présent. Aimé faisait honneur a sa profession, en lui ayant fait un thé magique, au goût nostalgique dans lequel, il pouvait sentir une grande et réconfortante, dose d'amour. Est-il étrange de penser autant d'une boisson ? Non, et Edan ne le comprenait que trop bien. Il faisait de même avec ses créations, tentant non pas seulement de ravir le palais, mais faire naître des émotions chez eux qui les buvaient.. Mais il n'avait pas encore acquis le talent nécessaire. Ce talent digne d'une Elite, dont Aimé faisait indéniablement partie.

Il pleurait encore, doucement et en silence. Il n'avait pas même à répondre à l'adorable compliment que venait de lui faire son camarade, qui au fond de son cœur, flambait comme un feu de cheminée. Ce moment était délicieux. Mais comme toute personne censé, Aimé ne semblait pas le comprendre.. Mais il se trouvait proche l'un de l'autre maintenant, un peu trop proche, qu'il pouvait à nouveau, sentir cette délicieuse odeur sucrée qui l'accompagnait. Il s'excusait.. C'était assez.

Edan empoigna alors les mains de son ami..Ami ? Fortement dans les siens, les serrant délicatement dans les siennes.

"Ce n'est pas ça, ce.. Ce breuvage est le meilleur que l'on ne m'ai jamais offert, il est délicieux et rempli de souvenirs, d'émotions.. Je.. M-Merci infiniment Aymey ! Cela devait être à moi de m'occuper de toi et pourtant, tu m'as comblé plus que je n'aurais dû te combler, e-et.."

Le garçon se laissa alors essuyer les quelques larmes restantes par son ami, qui ne cessait d'être chouchouté. Tout celà était définitivement akward mais .. est-ce étrange de ressentir tant d'émotion d'une seule traite, en un si court moment ?

"Tu es une merveilleuse personne, Aymey, vraiment !"

Ca y est, il venait de le dire. Ses mots n'avaient pas flanché, mais son visage, son sourire.. S'était rehaussé comme jamais, tel un enfant à qui on aurait donné ses cadeaux de Noël. Décidément, Edan n'aura pas réussit longtemps à rester l'étudiant calme, sérieux et solide qu'il s'était fixé d'être. A cause de ça, peut-être n'arrivera t'il jamais à rester un SHSL. Mais pour le moment, cela n'avait guère d'importance.
Mais en quelques instants, il reprit doucement ses esprits. Ses mains dans celles d'Aimé, ce rapprochement devenant trop personnel.. C'était embarrassant, il fallait arrêter immédiatement. Il lui laissa alors délicatement le libre-arbitre de ses mains, avant de le fuir du regard, une main hasardeuse, se plaçant sur sa nuque.

"P-P-Pardon, je ne sais pas ce qu'il m'a prit, ce.. Hmm.. Ah..E-Euh, que faire, que faire.." fit-il alors dans un grand geste honteux, sa peau rouge comme le rubis. Il avait littéralement perdu tout ses moyens.

Mais dans son esprit, on pouvait entendre les "Kyaaaah !" de ses consciences qui n'en pouvait littéralement plus de tout cela. Si elles avaient un corps propre, très certainement qu'ils auraient créer une collection entière de Yaoi.
Mer 25 Jan - 9:32
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hyper Danganronpa RPG :: RP - Univers Parallèles :: Shojo Negaigoto Academy-
Sauter vers: