AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Journées portes ouvertes, jour 1 (libre)

 :: RP - Univers Parallèles :: Killing Negaigoto Academy Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
SHSL Reine de Beauté
Messages : 343
Date d'inscription : 30/09/2016
Yoru nettoyant la dernière tâche rose sur la fenêtre. Une fois n'était pas coutume Monokuma sensei avait décidé de retirer les plaques aux fenêtres. Comme ça vous aurez peut-être envie de graduer leur avait-elle sorti. Elle leur avait aussi autorisé d'être dans la proximité immédiate pour dresser leur stand et renvoyer une belle image de leur école, pensez aux générations futures d'élèves upupu!

Mais cette tâche était vraiment retorse! Maintenant imaginez une quinzaine d'élève avec deux choix. S'entretuer ou vivre pour toujours dans la Negaigoto. Bref l'ultime athlète avait décidé de tenter sa chance. Il avait après tout montré que présonne ne pouvait le dépasser à la course.

Il n'y en avait jamais eu besoin. Avec un Upupu sonore sensei tira sur un levier et un missile sol-air avec le symbole de Monokuma sortit et dépassa le coureur avant de l'empaler par en face. Sensei joua ensuite avec une télécommande traînant sur plusieurs mètres à quelques centaines de kilomètres heure le plus rapide des élèves et l'envoya s'écraser contre une fenêtre avant qu'élève et missiles n'explosent.

Puis se tournant vers les élèves elle avait annoncé.


-Je ne comprend pas pourquoi vous vous évertuez  à contester les règles. Par contre on dirait bien qu'à cause de ce jeune délinquant le coin que j'ai choisi pour Yoru chan est tout sale... Il va falloir nettoyer tout ça miss vous ne voudriez pas donner mauvaise image à nos invités?

Ramasser les morceaux, nettoyer sols et vitres qui n'avient reçu aucun dommage, elle en avait versé une ou deux larmes, et installer son stand. Rien d'incroyable des biscuits, des tartes. Contrairement aux autres Yoru n'était pas une ultime cuisinière, couturière ou mathématicienne. Par contre, elle savait suivre des instructions.  

La tâche céda enfin et Yoru se remit à son stand. Faux sourire en place... si les invités se doutaient de quoi que ce soit... Il valait mieux ne pas y penser! D'ailleurs elle pouvait les voir arriver.
Ven 21 Oct - 20:28
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
SHSL Chessmaster
Messages : 115
Date d'inscription : 21/10/2016
Age : 15
Localisation : Terre
Kasparkoff ne comprend pas le principe de cette journée portes ouvertes.
Sam 22 Oct - 10:16
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
SHSL Mystique
Messages : 237
Date d'inscription : 19/10/2016
je suppose que Kuro-Sensei essaie de transmettre sur les épaules de ses élèves le fardeau de la présentation et de la popularisation de la Negaigoto...
Sam 22 Oct - 15:06
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://danganronparpg.forumactif.com
Directrice
Messages : 518
Date d'inscription : 30/09/2016
Monokuma observait silencieusement ses étudiants. La plupart d'entre eux avaient confondu les journées portes ouvertes avec les journées libres sorties. Il fallait, (mal)heureusement, faire des rappels de temps en temps. Hop ! Une fusée sur lui, là, l'Ultime Cultivateur de Tomates. Il était tout rouge maintenant. Ha non, tout rose. La censure.
Parmi ces étudiants, l'on retrouvait la silencieuse Yoru. Yoru, la disciplinée. Alors quoi de mieux que lui donner cette corvée ?

- Yoru-chan ! Tu vas abandonner ton stand. Tout le monde se moque de tes biscuits. Je te mets de corvée nettoyage ! Il risque d'y avoir quelques bouts supplémentaires à ramasser les prochaines heures. Tu dois être rapide et efficace. Nos invités ne voudraient pas tomber sur des... éléments gênants. Upupu.

C'était avec un sourire radieux que Monokuma avait prononcé ces quelques mots. Le désespoir de Yoru devant essuyer le sang, cueillir les corps de ses camarades indisciplinés, était un petit plaisir de la journée. Le pire, c'est qu'elle s’exécuterait sans broncher. D'un coup, pourtant, Monokuma se retourna vers deux autres étudiants. L'Ultime Dévot et l'Ultime Chessmaster ne faisaient qu'observer et ne participaient pas. Il fallait leur remettre un coup de fouet, les "remotiver" un peu. Son œil rouge se mit à briller.

- Francesco. Thomas. Si je vous surprends à continuer de flâner alors que vos camarades travaillent dur pour faire la promotion de notre prestigieuse académie... J'envoie la Foudre Divine et un Cavalier géant à vos trousses !
Sam 22 Oct - 15:29
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
SHSL Mystique
Messages : 237
Date d'inscription : 19/10/2016
les mots de monokuma firent frémir Saint Francesco: comment pouvait il prétendre user de la foudre divine ? n'avait il aucune notion du sacré ?
heureusement, le Saint Père est prévoyant, et ses valises débordent de tracts, prospectus, et images pieuses en tout genre. tous le nécessaire pour monter un stand à la gloire de notre Seigneur...

-il en sera fait selon votre volonté, Monokuma-san
Sam 22 Oct - 15:41
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
SHSL Chessmaster
Messages : 115
Date d'inscription : 21/10/2016
Age : 15
Localisation : Terre
Avec calme et stoïcité, Karpakoff compris la situation... On ne peut pas jouer une partie d'échecs si notre tête est séparée de notre corps, bien qu'aillant du mal à apprécier un ordre, Karpakoff s'y plia ainsi, et puis si quelqu'un peut bien lui en donner, c'est Monokuma.

-Monokuma a beau s'approcher de la perfection Karparkoff n'aime pas qu'on lui parle ainsi, il est exceptionnelle, il n'est pas larbin. Cependant user de son réseau pour faire quelques amis pourraient s'avérer drôle en définitive.

Karpakoff est votre humble pion Monokuma ! Garde à la promotion de celui-ci en dame. Il est votre pion, pour le moment...
Sam 22 Oct - 17:23
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://danganronparpg.forumactif.com
Directrice
Messages : 518
Date d'inscription : 30/09/2016
Monokuma regarda d'un oeil vif ces deux étudiants s'exécuter. Ils ne le faisaient pas avec plaisir, mais étaient contraints. Et ça plaisait à Monokuma. Upupu. Des êtres se croyant aussi exceptionnels, forcés d'arborer une attitude festive, pour promouvoir une académie dont ils voulaient s'échapper par tous les moyens possibles. Tandis que Francesco s'affairait à ses élucubrations religieuses, Thomas, le grand champion d'échecs qui parlait de lui à la troisième personne, ne se pria pas pour rester dans le cadre qu'on lui imposait tout en laissant planer la menace de sa vive intelligence.
Monokuma eut alors une idée, provenue des fausses flatteries du jeune homme mêlées à son extrême confiance en lui.

- Thomas... Oui, je suis perfection. Et si nous jouions une petite partie d'échecs pour nos invités ? Ils verraient ainsi quel potentiel nous détenons dans notre prestigieuse école. Je te laisse les blancs.
Sam 22 Oct - 17:34
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
SHSL Chessmaster
Messages : 115
Date d'inscription : 21/10/2016
Age : 15
Localisation : Terre
Bien Monokuma :
e4 ;
Sam 22 Oct - 17:42
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
SHSL Reine de Beauté
Messages : 343
Date d'inscription : 30/09/2016
Évidemment que personne n'allait s'intéresser à ses biscuits... Elle n'était pas exceptionnelle! Maus quand même elle avait passé la journée précédente dans la cuisine. Ce... c'était... elle passa une main sur ses yeux et laissa échapper un petit hai à peine audible, la tête basse... tentant de cacher ses sentiments.

Une inspiration, une autre... Ne pas craquer! Trouver un point positif... Elle aurait à nettoyer les... ne pas penser élèves... Ne pas penser élèves!! Les morceaux laissés par les jeux de Sensei et ça voudrait dire qu'elle pourrait voir les autres stands... Ça voudrait aussi dire qu'elle pourrait le voir lui. Ou.. oui... elle pourrait le voir et il n'y aurait rien de mal à ça après tout elle était chargée de nettoyer et ça incluait passer là où il se trouvait!

Son sourire réapparut plus réel, plus lumineux, plus natu rel. P...peut-être que cette journée ne serait pas complètement gâchée après tout.



-Qu'est ce que..

Le bruit d'une scie circulaire complètement folle qui coupait dans un obstacle dans toutes les directions et silence...

Son sourire flancha , il était temps de se mettre au travail.
Sam 22 Oct - 17:55
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://danganronparpg.forumactif.com
Directrice
Messages : 518
Date d'inscription : 30/09/2016
Ils s'étaient d'abord installés dans l'amphithéâtre, sur une petite table où avait été disposé un échiquier spécialement pour l'occasion. La partie avait commencé doucement. Les pions s'avançaient, puis les cavaliers, et les fous. Monokuma et Thomas se toisaient, tels deux chefs de guerre qui se jaugeaient, essayaient de deviner, anticiper leurs plans respectifs. Deux êtres d'une vive intelligence. Les pièces tombaient, les soldats s'inclinaient, rendaient les armes. Perdaient la vie pour protéger le couple royal.

Mais il n'y en avait qu'un seul. Oui, il n'y avait qu'un seul Ultime Chessmaster. Monokuma au meilleur de ses habilités ne pouvait pas remporter la partie contre une personne aussi douée dans son domaine. La fierté des échecs de la Negaigoto Academy, c'était bien lui.
A la surprise de beaucoup, avec calme et dignité, Monokuma se tourna vers la foule qui était venue assister à la partie.

- Mesdames et messieurs, le vainqueur est Thomas Kasparkoff, Ultime Chessmaster ! L'équipe de la Negaigoto Academy espère que vous avez apprécié cette partie d'exhibition !

Monokuma se retourna ensuite vers Thomas. Il lui suffit d'un regard pour lui faire comprendre. Lui faire comprendre qu'il avait peut-être gagné la petite partie, une bataille sans importance. La guerre, cependant, celle que lui et ses camarades livraient contre le désespoir, était déjà perdue.
Upupu ~
HRP:
 
Sam 22 Oct - 19:53
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
SHSL Chessmaster
Messages : 115
Date d'inscription : 21/10/2016
Age : 15
Localisation : Terre
Le regard profond, Kasparkoff s'inclina respectueusement devant son principal.

-Merci Monokuma pour cette belle partie, Kasparkoff a pris finalement les noirs. Kasparkoff espère avoir fait honneur à l'école et doit cependant admettre que peu ont tenu aussi longtemps face à lui. Il remercie donc humblement Monokuma, qui promet d'être un adversaire plus que redoutable dans la vraie guerre à venir.

Kasparkoff fit dès lors travailler son réseau pour prévenir le monde des échecs que le principal d'un prestigieux établissement avait mis en difficulté le Chessmaster qu'il était. Et tout ce monde sait que ce n'est pas chose aisé... Dès lors des rumeurs sur cette mystérieuse école attirèrent l'attention de nombre de joueur.

Hi hi hi Twisted Evil
Sam 22 Oct - 20:02
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
SHSL Mystique
Messages : 237
Date d'inscription : 19/10/2016
rien à faire, 23h30, et toujours aucun convertit ... la seule à avoir accepté un prospectus est yoru-swan, mais il est vite devenu évident qu'elle cherchait juste un prétexte pour trainer près des stands
ce n'est que partie remise ! les portes ouverte continuent ! les sens spirituels de francesco l'informent qu'on pourrai très vite avoir besoin de lui...
il y a des regards qui ne trompent pas, et un mariage apporterait tellement à cet événement ...
le Seigneur seul sait ce qu'il peut advenir durant ces quelques jour
Sam 22 Oct - 23:37
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
SHSL Reine de Beauté
Messages : 343
Date d'inscription : 30/09/2016
Cette journée avait été éprouvante. Mais elle touchait enfin à son terme! Elle pouvait remercier les bâches et cordes qui lui avaient permis  de nettoyer sans que les invités ne se doutent de quoi que ce soit. Répondre aux questions sur le programme avait été une véritable torture. Surtout qu'elle avait eu à cacher un seau rempli de résidus liquides solides et entre les deux. Oui c'était une très belle école. Elle était bien située. Et en effet on apprenait très rapidement ce qu'il fallait faire pour survivre dans ce monde hostile. Ne pas briser les règles par exemple. Mais dire ça aurait amené des questions. Et même si elle n'avait rien dit sensei avait laissé des règles assez claire pour que même elle puisse les comprendre.

Alerter les invités, n'était juste pas une bonne idée. Avec de la chance, ils choisiront une autre école. C'est tout ce qu'elle pouvait faire leur souhaiter de se rendre ailleurs.

Une fois ses travaux de nettoyage terminés, elle en avait profité pour visiter les stands et jouer les guides. Que dire des stands? Elle pouvait voir que Sensei avait eu raison. Quand ils ne l'éblouissant pas par leur beauté,  raffinement ou élégance, c'était le savoir faite ou l'enthousiasme des élèves qui attiraient les foules. En fait le seul kiosque qui ne recevait personne était le kiosque de celui que l'on appelait l'ultime dévot. Allait-il perdre espoir et tenter lui aussi sa chance?


-Ano... Francesco san... J'aimerais en savoir plus sur dieu.

Et comme à son habitude, Yoru s'était tue et avait soigneusement écouté. Les épreuves que semblaient avoir vécu le seigneur et ses fidèles auraient pu inspirer sensei. Surtout la partie être torturé pour le plaisir du peuple. Yoru avait la certitude que la haine du peuple chrétien avait été cristallisée par l'incendie de Rome. Et comme à son habitude elle ne savait pas d'où lui venait cette certitude... D'autant plus qu'elle n'avait jamais entendu parler de Rome! Elle doutait aussi que le seigneur ait racheté le pêché originel en mourant sur la croix... Parce que vivre ici devait bien être une punition pour un acte terrible si seulement elle pouvait se rappeler lequel.

Et naturellement aucune de ces idées ne franchit ses lèvres. Elle était bien trop gentille et pas assez sûre pour pouvoir exprimer franchement son point de vue. Quand son camarade eût fini, elle le remercia rangeant les pamphlets dans son sac et se dirigea vers le dernier stand sur sa route bien qu'elle eût ardemment souhaité le trouver en premier.

En fait de stand il y avait une sorte de ring. Avec posés sur une table différentes armes d'entraînement. Et dans une boîle des tickets, elle n'avait pas besoin de les lire pour savoir qu'ils disaient bon pour un biscuit et bon pour une part de tarte. Il était bin décidé à tenir sa promesse que personne d'autre que lui ne goûterait ses douceurs.

Et en parlant du loup... Il était sur le ring torse nu en train de boire de l'eau. La journée avait été plutôt chaude alors il n'y avait rien d'étonnant à ce que la transpiration fase luire son corps taillé par l'entrainement. Avec ses cheveux roux brillant sous le couchant, il ressemblait à une idole de bronze.

Cela ne la gênait nullement d'attendre qu'il pose ses yeux sur elle. Il descendrait ensuite du ring, la prendrait dans ses bras et ... Une musique guillerette retentit à proximité qui l'arracha à ses rêveries. Certaines des personnes en queue de file se détachèrent de celle-ci pour voir de quoi il s'agissait.

C'était le signal. Elle se précipita à leur suite et leur inventa une répétition, et non vous ne pouvez pas aller voir, pas même une seconde. Non, non... Le spectacle n'en sera que meilleur et puis il y a plein de stand à visiter. Par pitié allez vous en, le spectacle ne vous plaira pas!

Elle arriva sur la scène juste à temps pour voir sensei aux commandes d un robots géants en train de jouer à chasse taupe avec un élève au milieu de robokuma qui sortaient de terre le tout sur la musique du même jeu. Puis lassée de jouer selon les règles elle transforma son robot géant en marteau gigantesque à fusées et celui-ci s'élança vers le firmament. Les robokuma sortirent de terre et commencèrent à courir dans tous les sens autour de l'élève.


-PAR ICI!! VITE!!!

Elle frôlait l'hystérie!Elle ne savait pas comment il avait échappé au maillet du robot mais si elle pouvait... Juste ce coup-ci, empêcher cette folie d'avoir lieu! Empêcher sensei d'encore une fois détruire une vie avec sa légèreté habituelle! Et surtout éviter d'avoir à nettoyer quelque chose quI il y avait quelques heures plaisantait sur les portes ouvertes.

Enfin il la vit et avança dans sa direction. Plus vite! Ses jambes décollèrent du sol donnantl'élan nécessaire pour un sprint, PLUS VITE!!! Chaque pas le rapprochait d'avantage de la brunette!PLUUUUS VIIIIIITE!!!!!!!!Il tendit la main vers elle! Yoru fit de même!


SPRROCH!

Quelque chose de chaud l'aspergea de la tête au pied.Ses jambes lâchent et elle tomba à genoux, le regard fixe comme une poupée.

Sensei descendit en parachute et se posa à côté du maillet colossal. Les robokuma ayant tous échappé à l'impact soulevèrent ce monstre et partirent pour dieu sait où.

Après cela sensei lui adressa quelques mots lesquels elle n'en avait aucune idée. Elle s'était juste vue se lever bien après que sensei soit partie, se nettoyer et se changer essorer et plier la...chose.. avant de la mettre avec le reste.

Elle n'était redevenue elle même qu'en l'apercevant. Elle s'était serrée contre lui recherchant cette impression de sécurité comme une naufragée s'accrochant à sa bouée. Ne plus parler, ne plus bouger, juste rester avec lui jusqu'à ce qu'elle aille dans sa chambre et s'endorme.

Vers 22h00; elle avait quitté cette torpeur pour se rendre compte que Sensei avait décidé de continuer les festivités. En plus de la fatigue morale s'ajoutait la fatigue physique. Il était maintenant 23h30.
Dim 23 Oct - 7:44
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://danganronparpg.forumactif.com
Directrice
Messages : 518
Date d'inscription : 30/09/2016
Immédiatement après la partie d'échecs, qui s'était soldée sur la victoire du tenant du titre d'Ultime Chessmaster, Monokuma avait laissé les visiteurs de l'amphithéâtre discuter avec le champion pour retourner dans sa salle de surveillance. Cette courte période durant laquelle son attention avait été retenue pouvait constituer une opportunité idéale de fuite pour les étudiants. Imaginez : le plus grand danger pour ces adolescents, retenu par une partie de jeu, ce qui levait le seul obstacle qui se dressait entre eux et le monde extérieur.
... Ou était-ce vraiment le cas ?

Monokuma avait tout prévu. Bien entendu, il était si amusant, si réjouissant, d'écraser (littéralement) les espoirs de ces imbéciles. Mais il était également possible de se débarrasser de cette tâche de façon automatique. Alors les Monogendarmes avaient été déployés un peu partout dans l'académie. Équipés d'un mode furtif, ils se tapissaient dans l'ombre, attendant la première occasion de faire régner le cruel règlement de l'école. Et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'ils n'avaient pas failli à leur tâche. Tous ceux qui avaient été assez naïfs pour croire qu'il existait une occasion de s'échapper avaient été éliminés sans merci. Evidemment, les gendarmes n'étaient pas programmés pour faire le ménage, alors c'était la petite Yoru qui s'en était chargée. Toute la journée, avec discipline, voire une sorte de résignation digne, elle avait utilisé astuce et ressources pour nettoyer les traces. Il était normal qu'elle se réjouisse à l'idée de le voir lui. Enfin, son bien-aimé était à portée.

Et il était normal que Monokuma choisisse ce moment pour faire une petite plaisanterie.
BOOM ! Et encore un de moins. Mais dans tout bon spectacle de magie, il ne suffit pas de faire disparaître une chose. Il faut la faire réapparaitre. Bon, ce ne serait pas le cas de l'Ultime Mangeur de Pommes, qui était dans un état irréversible. Mais Monokuma pouvait faire son apparition à la place ! Le prestige.

- Et maintenant Yoru-chan, tu vas nettoyer tout ça, une fois de plus. Courage, la journée est bientôt finie !

Monokuma repartit. 23 h 30.
Francesco avait essuyé un échec cuisant avec son stand. Pas un seul visiteur intéressé, visiblement. Les brochures étaient presque toutes restées intactes. Pourquoi ? L'Ultime Dévot avait échoué à prêcher aujourd'hui. Il fallait lui donner une petite leçon. Pour captiver une audience, il faut leur donner ce qui les intéresse. Monokuma sortit de ses poches un tas de billets, cartes de crédits, et carnets de chèque électroniques, puis les jeta au visage du jeune prêtre.

- Mon pauvre Francesco. Tu as quelques siècles de retard ! L'opium du peuple aujourd'hui, c'est ça ! Tu me déçois vraiment. J'aurais dû ajouter une règle sur l'incompétence, ça aurait été la cerise sur le gâteau de cette belle journée.
Upupupupu ~


Et sur cette dernière moquerie, Monokuma disparut définitivement des couloirs de l'académie pour la soirée. Un moment de répit pour les étudiants ? L'on ne pouvait pas en affirmer autant : le Désespoir n'avait pas besoin de la présence physique du proviseur pour régner en maître sur les lieux.

[RP CLOS]
Dim 23 Oct - 17:06
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hyper Danganronpa RPG :: RP - Univers Parallèles :: Killing Negaigoto Academy-
Sauter vers: